Education

CENOU : la contribution des étudiants aux Œuvres universitaires est ramenée à 5.000F au lieu de 7.500F CFA

Cenou22

 

Désormais au lieu de 7500 F CFA, c’est la somme de 5000 F CFA qui sera prélevée à la source sur le trousseau  de l’année en cours des étudiants comme leurs contributions pour le compte du Centre National des Œuvres Universitaires (CENOU). L’information a été donnée lors d’un point de presse lundi, 28 juin 2021 animé par son directeur général le colonel major Ousmane Dembélé dans la salle de réunion de ladite structure sise à Kabala. Cette initiative salutaire est une décision de la délibération du conseil d’administration du CENOU.

A l’entame de ses propos le directeur général dira que le CENOU est un établissement  public à caractère administratif (EPA) dirigé par un conseil d’administration qui se réuni deux fois par an. Placé sous la tutelle du département en charge de l’enseignement supérieur. Toutes les grandes décisions sont prises par le conseil d’administration et exécutées par la direction du CENOU. « Nous sommes un organe d’exécution et nous rendons compte au conseil d’administration.  Le centre assure une mission sociale essentielle à travers la gestion d’aides financières et de prise en charge des soins de santé, de logement et de transport. » a-t-il fait savoir aux hommes de médias.   

Dans ces offres les étudiants doivent contribuer à la charge des œuvres universitaires pour soutenir les efforts de l’Etat à venir en aide aux étudiants pour les soulager dans les espaces universitaires.  Donc pour soulager les étudiants le conseil d’administration a pris une décision importante lors de sa  dernière délibération du  conseil d’administration. Désormais la contribution des étudiants aux œuvres universitaires est harmonisée  et fixée au montant de 5000 F CFA  au lieu de 7 500 F CFA. « Ce  prélèvement est   une réalité qui existe pratiquement dans tous les pays du monde. Ce n’est pas une invention ou une création du Mali et l’objectif n’est pas d’imposer une charge supplémentaire aux jeunes universitaires, mais au contraire. » a-t-il martelé le colonel major Dembélé. 

 Il faut rappeler que, le CENOU a proposé et obtenu de son conseil d’administration, le prélèvement en 2013 à la source sur le trousseau des étudiants réguliers, la somme forfaitaire de 2500 F CFA comme contribution des étudiants aux œuvres universitaire et en 2014, l’instauration de la carte de bénéfice des œuvres universitaires de 5000 F CFA annuel.

En outres, compte tenu de la nature et de la sensibilité du secteur des étudiants, le conseil a recommandé au service d’ouvrir des étapes de négociation et de sensibilisation des étudiants afin qu’ils comprennent le bien-fondé de la carte de bénéfice des œuvres universitaires qui ont abouti à la signature d’un protocole d’accord entre le centre et l’ Association des Elèves et Etudiants du Mali (AEEM) portant sur l’instauration de la carte de bénéfice des œuvres universitaires. 

En outres, selon le directeur du CENOU, le conseil d’administration à travers sa délibération n° 2021-22/CA-CENOU du 10 mars 2021, a décidé de subordonner le bénéfice des œuvres universitaires du Mali au versement d’’une contribution d’un montant unique et annuel de 5000frs CFA qui donne droit à la carte CENOU. Ajoutant que cette mesure est appliquée pour les étudiants réguliers et inscrits dans les Instituts Etudes Supérieurs (IES). Ce montant a-t-il poursuivi, sera retenu à la source sur le trousseau de l’année en cours, tandis que les nouveaux bacheliers effectueront leur paiement directement lors des dépôts de la demande de bourse. De même, les étudiants non réguliers candidats libres, ceux bénéficiant des dérogations, professionnels et non nationaux effectueront directement leurs opérations dans les guichets de l’agence comptable du CENOU et auprès des régisseurs de recettes des Centres Régionaux des ŒuvresUniversitaires (CROU). 

A.B.D. 

Réseau Sociaux & contact

© 2021 Raildainfo. Tous Droits Réservés.Conçu par Pascal KOUDJI

Recherche