lundi 10 août 2020

Le Haut représentant du Président de la République pour les régions du Centre, Pr Dioncounda Traoré, a tenu, ce jeudi 23 janvier, une conférence de presse. L ’objectif était d’annoncer aux hommes de média, sa prise effective de fonction et exposer les activités menées depuis sa nomination en juillet 2019.

Aux dires du Pr Dioncounda, il a été nommé pour résoudre  une «équation à plusieurs inconnues». Une mission «acceptée avec humilité et détermination» qui doit permettre de comprendre la crise dans le Centre du pays et d’y proposer des solutions. Revenant sur la genèse de la situation dans le Centre, le conférencier estime que les traditionnels conflits entre éleveurs et agriculteurs ont été exacerbés et exploités par les terroristes, surtout à cause, soit des abus des agents de l’Etat, soit par l’absence de l’Etat, ou par le retrait de ce dernier de ses zones.
«Nous avons une bonne nouvelle.» Selon Dioncounda Traoré, le problème dans le Centre du Mali n’est pas un problème ethnique. Grâce à des «bénévoles» déployés sur le terrain, le conférencier assure que des terroristes ont recruté des jeunes dans différentes communautés. Pour faire croire à un problème ethnique, les recrues peulhs étaient envoyées attaquer les villages Dogon, vice-versa. Les commanditaires de ses massacres sont connus, explique Dioncounda Traoré. Cependant, prévient-il, «il faut s’attendre à un accroissement des attaques contre les FAMa de plus en plus qu’on avance». Amadou Koufa et Iyad Ag Ghali
Pour le Haut représentant du Président de la République pour les régions du Centre, une des principales solutions pour le Centre est le Dialogue. Interrogé sur sa volonté à dialoguer avec les leaders djihadistes Iyad Ag Ghali et Amadou Koufa, Pr Dioncounda déclare: «J’ai envoyé des émissaires rencontrer Amadou Koufa et Iyad Ag Ghali». Qu’est ce qui est sortie de cette rencontre? Le conférencier assure qu’il n’a pas de «retour précis » pour le moment et espère les rencontrer pour dialoguer avec eux, conformément aux recommandations du Dialogue National Inclusif.
Sur la durée de son mandat, le Haut représentant du Président de la République pour les régions du Centre estime qu’il appartient à celui qui l’a nommé de mettre fin à son mandat, s’il pense que les missions pour lesquelles il a été nommé ont été accomplies.

Mamadou TOGOLA

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle