mercredi 26 février 2020

 

“Le problème de sécurité a commencé par le recrutement. Un re-crutement familial. Le député a son quota, le ministre, etc. L’ar-mée est devenue une boîte d’absorption du chômage.

"Le recrutement par quota doit tenir compte de la démographie et del'espace.""Le Mali n'a pas d'armée. Les crises  d'insurrection ont leur originedans la démotivation car à chaque crise, au lieu de radier ceux qui sesoulèvent contre le Mali, on les grade.""La gestion des fonds destinés aux militaires on doit savoir commentc’est utilisé. On peut constater que de grandes fermes à Baguinéda ap-partiennent à des officiers supérieurs.""La chefferie au nord pose problème.

Le chef de fraction veut être tout.Il faut une chefferie apolitique."'Les mêmes interlocuteurs de l’Etat au nord influencent tout. Il faut quel’Etat puisse avoir pour interlocuteurs des personnes irréprochables. Aunord L’Etat fait la promotion de la chefferie politique : c'est les mêmesinterlocuteurs de l’Etat qui sont députés maires et autres. Il faut quecela change. Ils sont minoritaires.""L’accord de Paix signé par l’Etat a été fait en position de faiblesse.""Il faut connaitre les signataires de l’accord. Qui sont-ils.

""C’est le coup d’Etat qui a détruit tout le commandement militaire. LeNord est tombé en 3 jours.""Le problème de l’accord d’Alger c’est la qualité des signataires. Avons-nous signé avec les bons ?"."La communauté internationale a forcé le gouvernement à signer.""L’article 1er fait état d’un Etat unitaire laïc. Mais le reste du contenuopte pour un Etat fédéral.""Le plus grand problème du Mali est que le Mali n’avait pas d’accordavant et après la signature de l’accord.""Le pouvoir public craint plus la communauté internationale que la ré-bellion."

MALIKILE

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle