mercredi 26 février 2020

 

Les directeurs des organismes impliqués dans la gestion de l’Amo : Canam, CMSS, et INPS ont rassuré que la situation du mécontentement des pharmacies privées n’est guère un problème de sous, mais plutôt, un problème de procédure de traitement des dossiers de remboursement en décalage avec le temps matériel convenu pour payer les factures. Selon les conférenciers, le virement a été effectué depuis mardi dernier.

Depuis quelques jours, les pharmacies et officines privées ont suspendu leur service dans la satisfaction des abonnés à l’Assurance maladie obligatoire (Amo). Aussitôt informé, le ministre de la Santé a pris les choses en main. Il a fallu 72 heures pour que le virement de la facture impayée soit fait dans les banques. Même avec les ordres de virements sous la main, les pharmaciens campent sur leur position.

Vendredi 6 décembre, les responsables des trois structures intervenant dans la gestion de l’Amo, ont entretenu les médias sur la question et apporter des éléments de réponse.

Selon la directrice générale de l’INPS, Mme Sidibé Zamilatou Cissé, c’est le temps matériel pour payer les factures des pharmaciens qui pose problème par rapport à la procédure à suivre pour le traitement des dossiers. « L’argent n’est allé nulle part. Il est là! C’est pourquoi d’ailleurs, nous avons pu payer rien que pour la semaine dernière plus de 3 milliards de F CFA aux pharmaciens”, soutient la directrice générale de la CMSS, Djamilatou Diallo qui affirme, aussi, que toutes les factures échues des pharmaciens et déposées à la CMSS ont été payées.

Le retard du problème des factures date depuis 9 ans

Selon Mahamane Baby, le seul problème de procédure de traitement des factures n’explique pas la situation actuelle. “A ce problème, s’ajoute celui du volume de travail du fait de l’augmentation fulgurante du nombre des assurés ces dernières années. Nous traitons plus de 5 000 feuilles par jour. C’est énormément de travail. Nous sommes le troisième plus grand producteur de données à caractère personnel après les sociétés de téléphonie mobile et les banques”, indique le directeur général de la Canam.

A en croire Mahamane Baby, le retard dans le paiement des factures des pharmaciens n’est pas un phénomène nouveau. Ça date depuis neuf ans. Mais, à l’en croire plusieurs efforts visant à améliorer la situation ont été accomplis ou sont en cours par la Canam et les autres structures de paiement des factures.

Selon lui, le problème de reversement des cotisations de l’Amo par l’INPS n’existe plus depuis quelques mois avec l’arrivée de la directrice, Mme Sidibé Zamilatou Cissé.

Au cours des échanges avec la presse, le directeur général de la Canam s’est excusé auprès de tous les abonnés Amo et garantit la volonté de la Canam à carburer fort afin que la situation qui prévaut, aujourd’hui, ne se reproduise plus.

Il a salué l’implication personnelle du ministre de la Santé et des Affaires sociales afin que toutes les factures échues des pharmaciens soient payées le mardi 3 décembre 2019.

A en croire la directrice de l’INPS, le retard des paiements au niveau de l’INPS est aussi dû à la présentation des chèques émis aux pharmaciens pour compensation auprès des banques des pharmaciens qui n’ont pas de compte à la BSIC.

Face à toutes ces difficultés, la directrice de l’INPS propose des reformes pour aplanir les obstacles. “Cela fait 10 ans que l’Amo existe. Il est temps de l’évaluer pour voir ce qui a marché et ce qui n’a pas marché pour l’améliorer”, estime Mme Sidibé Zamilatou Cissé.

Y.K
Source: Arc en Ciel

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle