mercredi 26 février 2020

Un groupe de Gendarmes sénégalais appartenant au Groupement d’Action rapide de surveillance et d’Intervention (Garsi) a été  attaqué par des présumés djihadistes à la frontière avec le Mali.

C’est dans la nuit du 22 janvier, vers 23 h 30, qu’une patrouille du Garsi a essuyé des tirs d’armes à feu, lors d’une patrouille aux abords du village de Gathiary, dans l’arrondissement de Kéniéba, non loin de la frontière avec le Mali.
Selon le communiqué de la gendarmerie nationale, dont une copie nous est parvenue, la patrouille a riposté et les « malfaiteurs » ont abandonné leur moto pour se fondre dans la brousse. Le ratissage s’est poursuivi et a permis aux « éléments du Garsi de ramasser des étuis de calibre 7,62 mm, un fusil de chasse, un sac à dos contenant des effets personnels et fragments de poignet de fusil AK47.

Cette attaque d’une patrouille d’éléments du Garsi qui, rappelons-le, a été créé pour surveiller les frontières, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le grand banditisme, peut justement avoir une connotation terroriste et pour cause.

Ces derniers mois, la région a fait l’objet d’incidents ayant trait à des activités terroristes. Un poste de péage de Diéma, une ville malienne située dans l’ouest, à 275 km de Kayes, a été attaqué par des individus armés dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 janvier. Deux agents en service au péage ont trouvé la mort dans cette action revendiquée par…le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM).

Placé sous la direction du touareg malien, Iyad Ag Ghali, le GSIM regroupe des organisations jihadistes comme Al Mourabitoune, le Front de Libération de Libération du Macina du prédicateur peulh Amadou Kouffa, Ansar Dine et l’Emirat du Sahara d’Aqmi.

Sidy Djimby Ndao , Dakar

KOACI

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle