lundi 26 août 2019


Les coups de sirène des véhicules de la protection civile sont très fréquents à Bamako. Ils annoncent le plus souvent des accidents de la circulation. Plus de douze mille victimes sont enregistrées sur la route tous les ans au Mali.
Le nombre de victimes de la route s’allonge d’année en année dans la ville des trois caïmans et partout ailleurs à travers le Mali. La direction régionale de la protection civile du district de Bamako a enregistré plus de treize mille cas d’accident en 2014, qui ont fait de nombreuses victimes dont des blessés très graves. Les services des urgences du CHU Gabriel Touré indiquent avoir enregistré quinze mille cas d’accident en 2015.
L’excès de vitesse…
Les causes des accidents sont multiples. À califourchon sur son engin à deux roues, Bréhima Traoré déplore l’étroitesse et la dégradation avancée des routes. Les accidents sont aussi liés à l’excès de vitesse. Ce serait la cause de nombreux accidents à travers la ville de Bamako. «Les usagers vont jusqu’à 80 km/h dans le centre-ville dépassant ainsi les 50 km/h autorisés en ville», peste un policier de la compagnie de la sécurité routière (CCR). D’autres, par contre, évoquent le mauvais comportement des usagers surtout les jeunes qui, le plus souvent, à trois ou quatre sur une moto, conduisent sous l’effet de stupéfiants.
15 à 44 ans, la tranche d’âge la plus touchée
Vêtue d’une robe orange, arborant un mouchoir de tête (foulard), voix hésitante, Pinda Kéita, la vingtaine révolue, est l’une des victimes des accidents de la route. Sur une moto Djakarta, elle déclare avoir été renversée avec sa camarade  au carrefour de l’IJUA à Faladié par une dame au volant d’une voiture Prado.  
«J’ai perdu connaissance sur le champ», atteste-t-elle. Sa voix empreinte de trémolos laisse transparaître le souvenir d’un évènement douloureux. «J’ai été immobilisée pendant près de trois mois», affirme-t-elle. L’accident de Pinda et sa camarade conforte les statistiques. Selon les services des Urgences du CHU Gabriel Touré, les accidents de la route touchent la tranche d’âge de 15 à 44 ans.  
Les conséquences des accidents
Les accidents de la route sont en passe de devenir un problème de santé publique. Selon les données de l’organisation mondiale de la santé, près d’un million de personnes perdent la vie sur la route à travers le monde. Près de cinquante millions sont handicapées à vie. Au CHU Gabriel, on estime le nombre de traumatisme lié à l’accident sur la voie publique à dix mille huit cent trente-cinq en 2016.
Pour renverser la tendance, l’Etat, à travers l’Agence nationale de la sécurité routière (ANASER), a entrepris une série de communications directes (sur les réseaux sociaux, à l’école, à travers les médias, entre autres) avec les usagers afin d’aboutir à un changement de comportement.  
M. Fané/A. Sissoko
   

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle