samedi 20 juillet 2019
UN FAUX DOCTEUR ARRÊTÉ PAR LE COMMISSARIAT DE POLICE DU 2ÈME ARRONDISSEMENT DE KATI

UN FAUX DOCTEUR ARRÊTÉ PAR LE COMMISSARIAT DE POLICE DU 2ÈME ARRONDISSEMENT DE KATI

  De son vrai nom Mamadou Diakité (Déclarant transitaire selon lui-même), né vers 1982 à Bougouni, fils de feu Karim et de Maimouna Sylla, est un usurpateur d'identités opérant dans le domaine de la...
Il n'y aura pas de monnaie unique de la Cedeao en 2020 : Le Pr. Mamadou Koulibaly explique pourquoi [vidéo]

Il n'y aura pas de monnaie unique de la Cedeao en 2020 : Le Pr. Mamadou Koulibaly explique pourquoi [vidéo]

  Vivement escomptée à travers la mise en circulation de la monnaie unique des 15 pays membres de la CEDEAO qui permettrait de tourner définitivement la page du F.CFA, monnaie coloniale et de...
UEMOA : en 2020, l’ECO remplacera le CFA, en gardant la parité avec l’Euro, a déclaré le Président ivoirien Alassane Ouattara

UEMOA : en 2020, l’ECO remplacera le CFA, en gardant la parité avec l’Euro, a déclaré le Président ivoirien Alassane Ouattara

Abidjan- Au cours d’un point de presse au terme de la 21ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), le 12 juillet 2019 à Abidjan, le...
Mali : Daoudabougou, le bar « Sam » entièrement brûlé par une foule en colère

Mali : Daoudabougou, le bar « Sam » entièrement brûlé par une foule en colère

  Face aux nombreuses atteintes aux mœurs et surtout la présence de plus en plus massive des filles de joie d’origine nigériane au bar « Sam », situé à moins de 300 mètres à la ronde de certaines...
  Zinédine zidane endeuillé par le décès de son frère

Zinédine zidane endeuillé par le décès de son frère

Le Français, entraîneur du Real, a perdu l’un de ses frères, Farid, décédé après une longue maladie. Une information confirmée par le...
Missiles de l’armée française en Libye : Tripoli veut des explications « urgentes » de Paris

Missiles de l’armée française en Libye : Tripoli veut des explications « urgentes » de Paris

La France a reconnu, mercredi, que les armes découvertes sur une base désertée par les forces du maréchal Khalifa Haftar, près de Tripoli, lui appartenaient.
Somalie : 26 morts dans l'attaque d'un hôtel de Kismayo par des shebab

Somalie : 26 morts dans l'attaque d'un hôtel de Kismayo par des shebab

Au moins 26 personnes ont été tuées et 56 blessées dans l’attaque par les militants islamistes shebab d’un hôtel de la ville portuaire de Kismayo, dans le sud de la Somalie, au terme d’un siège qui a...
Blocage de réseaux sociaux au Tchad : Déby lève les restrictions

Blocage de réseaux sociaux au Tchad : Déby lève les restrictions

Le président du Tchad Idriss Déby Itno a annoncé samedi la levée des restrictions sur les réseaux sociaux, bloqués depuis plus d’un an pour « des raisons sécuritaires » par les...
Mopti: Détournement à ciel ouvert de 8 000 tonnes de vivres offert par le PM lors de son déplacement dans le centre du pays

Mopti: Détournement à ciel ouvert de 8 000 tonnes de vivres offert par le PM lors de son déplacement dans le centre du pays

Selon le Président de l'association Saghan Cire (Jeunesse de Mopti) Hamadoun Bah, il ya Scandale et détournement de dons dans la région de Mopti. Les 8000 tonnes de vivres accordées par PM lors de...


Les membres de l’association  Nyugal Pulaaku ont animé le dimanche 9 septembre dans la salle de conférence de la Maison de la presse pour échanger avec les hommes de média autour  de l’accord de paix signé entre les communautés Dogon et Peul, le 28 août à Sévaré.  C’était sous l’égide de Maitre Hassan Barry.


« Cet accord n’est pas parfait » reconnait  Maitre Hassane Barry. Mais c’est un processus, souligne-t-il. Pourtant, il  est fortement  contesté et rejeté par le chef de la branche militaire du mouvement  Dan-Na Ambassagou, qui estime ne pas être ni consulté ni associé à son élaboration. Une posture qui tranche avec celle de la coordination du mouvement, qui   réitère ses engagements à la paix en soutenant  sans réserve ledit accord.
Dans un discours au vitriol, l’ancien ambassadeur du Mali en Guinée Conakry, estime, que l’attitude du chef de la branche militaire de Dan Na Ambassagou  est celle d’un « grand criminel vivant des rapines à l’occasion d’invasion de village pillés et incendiés. » C’est un bandit pur et simple, renchérie  Asmaou Barry. Il doit est être recherché,  arrêté et traduit devant la justice, a ajouté l’ancien patron du parti de la colombe.
Pour Hassane Barry,  le drame que vivent les populations des cercles de Koro et Bankass ne procède pas de la lutte contre le terrorisme, mais de conjonction d’intérêts de certains acteurs qui, hélas, ne tire profit que dans l’embrasement et le chaos.  Depuis la rébellion des années 1990 au Mali, jusqu'à cette dernière crise sécuritaire au centre, constate Maitre Barry, « les commanditaires des troubles ont à chaque fois trouvé les moyens de lever des milices tribales pour noyer la crise dans une guerre interethnique. »  Ce qui ne fait que miner davantage les fondations de la nation malienne, a-t-il analysé. C’est pourquoi, poursuit-il, aucune solution durable ne peut être apportée à la crise du Séno tant que les « tireurs de ficelles » aux intérêts inavoués n’auront pas été désavoués publiquement.
De son côté, l’honorable Idrissa Sankaré, a invité toute la communauté peule à s’inscrire dans la voie du dialogue et de la paix. Rappelons que l’accord de paix signé entre les communautés Dogon et Peul a été rendu possible grâce à l’intermédiation de l’ONG Hd entamée depuis juillet 2017.Il intervient après deux ans de conflit meurtrier.

Abdrahamane Sissoko

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

L'actu en boucle