jeudi 23 janvier 2020
AFFAIRE ADAMA SANGARE : Une épine dans le pied des autorités ?

AFFAIRE ADAMA SANGARE : Une épine dans le pied des autorités ?

  Le Maire du District,Adama Sangaré, est en prison depuis le 22 octobre 2019 à la suite d’une enquête ouverte à la Brigade du Pôle Economique et Financier sur dénonciation du Vérificateur Général,...
13EME EDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DES CAURIS DU MANDE (FESCAURI): Scruter sur place les voies du destin

13EME EDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DES CAURIS DU MANDE (FESCAURI): Scruter sur place les voies du destin

  La 13ème  édition du Festival International des Cauris du Mandé (FESCAURI) de Siby s’est déroulée du 12 au 15 décembre dernier sur la place publique de ladite localité. Pendant les quatre jours, les...
MODE, STYLISME ET PROMOTION DES TISSUS MADE IN MALI: Faites votre entrée dans le nouvel an en mode Houm’NouFashion Buzz,la nouvelle tendance

MODE, STYLISME ET PROMOTION DES TISSUS MADE IN MALI: Faites votre entrée dans le nouvel an en mode Houm’NouFashion Buzz,la nouvelle tendance

  La marque « HoumNou » est l’œuvre d’un jeune styliste, tailleur malien, Nouhoum Koné. La cérémonie de lancement de sa marque a eu lieu samedi au palais de la Culture en présence de plusieurs...
FESTIVAL SUR LE NIGER SEGOU  ART 2020: Rendez-vous du 03 au 10 février prochain sur les bords du Niger

FESTIVAL SUR LE NIGER SEGOU ART 2020: Rendez-vous du 03 au 10 février prochain sur les bords du Niger

  Le grand rendez-vous culturel de la quatrième région(Ségou),  dénommé ‘’festival sur le Niger’’, revient avec son format Segou Art.  Il va démarrer le 3 février pour prendre fin le 10...
Le Général Yahya Sangaré à cœur-ouvert

Le Général Yahya Sangaré à cœur-ouvert

  Mon Général, il y a près de trois ans, plus précisément le 29 juin 2017, vous avez écrit ceci « Si l’application de la charia par les armes ne peut qu’être anti-démocratique, il est que l’opposition...
Plainte d'un client contre la Banque Atlantique Mali pour une carte prépayée Traveller: L’affaire se transforme en marathon judiciaire et renvoyée au 08 janvier 2020

Plainte d'un client contre la Banque Atlantique Mali pour une carte prépayée Traveller: L’affaire se transforme en marathon judiciaire et renvoyée au 08 janvier 2020

  Après que M. Yacouba Baby avait perdu son contrat par le fait d’une carte prépayée Traveller non fonctionnelle achetée à l’agence Bittar de la Banque Atlantique et qu’il avait fini par porter...
Fahad Ag Almahmoud, Gatia : « L’armée est devenue une boîte d’absorption du chômage

Fahad Ag Almahmoud, Gatia : « L’armée est devenue une boîte d’absorption du chômage

  “Le problème de sécurité a commencé par le recrutement. Un re-crutement familial. Le député a son quota, le ministre, etc. L’ar-mée est devenue une boîte d’absorption du chômage. "Le recrutement par quota...
Départ des forces étrangères du Mali: Quand le Président IBK nage à contre-courant de son peuple

Départ des forces étrangères du Mali: Quand le Président IBK nage à contre-courant de son peuple

  Il y a incontestablement un large fossé entre le Président IBK et son peuple quant à la perception de la présence des forces étrangères au Mali, notamment Barkhane et MINUSMA ! Et de deux choses,...
Suspension des prestations de l’Amo par les pharmacies : Les éclairages de la Canam, de la CMSS et de l’INPS

Suspension des prestations de l’Amo par les pharmacies : Les éclairages de la Canam, de la CMSS et de l’INPS

  Les directeurs des organismes impliqués dans la gestion de l’Amo : Canam, CMSS, et INPS ont rassuré que la situation du mécontentement des pharmacies privées n’est guère un problème de sous, mais...


Après la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle  donnant IBK largement en tête avec  41,42% des voix, suivi de Soumaïla Cissé avec 17,80%, les Maliens sont appelés à départager ces deux personnalités politiques le 12 août.
Le scrutin du 12 août sera déterminant dans la vie de notre nation. Car, il s’agira de départager les deux candidats qui se sont démarqués des autres à l’issue du premier tour de  la présidentielle tenue le 29 juillet 2018. Pour ce tournant décisif, bien que le Président IBK dépasse largement son poursuivant, Soumaïla Cissé, les alliances  politiques et de la société civile seront déterminantes. D’ores et déjà, certains observateurs affirment que l’un des candidats ne bénéficiera pas du soutien d’une bonne partie de la communauté musulmane, majoritaire au Mali.  A les en croire, Ibrahim Boubacar Keïta bénéficié d’un soutien codé de certains guides spirituels du pays si l’on décrypte les propos des autorités religieuses en juillet 2017, à la grande mosquée de Bamako.   
Il s’agit de la rencontre où  Mahmoud Dicko, Chérif Ousmane Madani Haïdara, Cheick Soufi Bilal Diallo, Harouna Sankaré, Mohamed Macky Bah, Adama Nouhou Traoré  s’étaient donné rendez- vous   à la Grande mosquée de Bamako. Ce jour-là, ils étaient remontés contre  les dérives constatées sur les réseaux sociaux, où ils faisaient l’objet d’attaques de la part des partisans de certains hommes politiques, comme aimait le dire Chérif Ousmane Madani Haïdara.
A cette occasion, la communauté musulmane soutenait qu’elle n’admettra plus les attaques contre les dignitaires religieux. D’où l’objet  de cette rencontre pour dénoncer la pratique et mettre en garde les détracteurs des leaders religieux.
« Nous n’accepterons plus que nos guides soient vilipendés sur les réseaux sociaux », a averti Adam N. Traoré, porte-parole des jeunes musulmans.  Sous un ton grave, il va plus loin : « tous ceux qui essayeront encore de souiller la réputation d’un leader religieux sur les réseaux sociaux seront identifiés et traqués. Le sang coulera ! », avait-il juré. Adam N. Traoré a souligné que tous les hommes politiques qui les soutiennent dans leurs manœuvres n’auront jamais le pouvoir dans ce pays, encore moins leurs descendants.
Même si Mahmoud Dicko, président du Haut conseil islamique du Mali, et Chérif Ousmane Madani Haïdara, président du groupement des leaders spirituels musulmans, ont tenté de calmer les ardeurs, ils n’avaient pas pour autant condamné les propos du porte-parole des jeunes musulmans. D’ailleurs, ils l’ont soutenu dans sa lancée. « Tout disciple béni doit agir comme tel si son maître est attaqué par l’ennemi», a souligné le Guide spirituel d’Ançardine,  Chérif Ousmane Madani Haïdara.  En décodant ce message, on se rend compte qu’ils ont donné de consigne voilée. Car, si on prend les deux candidats,  il est facile de trouver le côté où se trouvent ces internautes que Haïdara qualifiait de drogués.
Faut-il le rappeler, même si le Guide spirituel d’Ançardine affirme ne pas donner de consigne de vote,  il suffit de faire un tour d’horizon pour découvrir son penchant.  Mais, cette position qu’il affiche est guidée par une certaine sagesse qui lui permettra de sauver le pays si certains, en manque de perspectives, souhaiteraient mettre en mal la cohésion sociale.
Ce jour-là, rappelant les efforts des leaders religieux au moment où Kati faisait peur à Bamako, le guide spirituel d’Ançar-dine international s’est indigné face aux comportements méprisants des internautes dont ils ont sauvé certains de leurs bourreaux. Haïdara est intransigeant : «Nous ne nous laisserons plus faire. Nous avons saisi le pouvoir politique, juridique et sécuritaire. S’ils n’assumeront pas, nous sauront quoi faire pour que nous soyons respectés», avait prévenu Chérif Ousmane Madani Haïdara.
Abondant dans le  même sens que son prédécesseur,  Mahmoud Dicko a invité l’Etat à s’assumer.
«Des gens nous terrorisent avec les armes, nous n’admettrons plus que d’autres nous terrorisent avec leur bouche. Il faut qu’on arrête avec ça», avait insisté le président du Haut conseil islamique du Mali.
A l’analyse de ces déclarations, le choix de la communauté musulmane est connu.  Même si elle joue à la neutralité, son soutien sera accordé à un camp.

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

L'actu en boucle