mercredi 17 juillet 2019
UN FAUX DOCTEUR ARRÊTÉ PAR LE COMMISSARIAT DE POLICE DU 2ÈME ARRONDISSEMENT DE KATI

UN FAUX DOCTEUR ARRÊTÉ PAR LE COMMISSARIAT DE POLICE DU 2ÈME ARRONDISSEMENT DE KATI

  De son vrai nom Mamadou Diakité (Déclarant transitaire selon lui-même), né vers 1982 à Bougouni, fils de feu Karim et de Maimouna Sylla, est un usurpateur d'identités opérant dans le domaine de la...
Il n'y aura pas de monnaie unique de la Cedeao en 2020 : Le Pr. Mamadou Koulibaly explique pourquoi [vidéo]

Il n'y aura pas de monnaie unique de la Cedeao en 2020 : Le Pr. Mamadou Koulibaly explique pourquoi [vidéo]

  Vivement escomptée à travers la mise en circulation de la monnaie unique des 15 pays membres de la CEDEAO qui permettrait de tourner définitivement la page du F.CFA, monnaie coloniale et de...
UEMOA : en 2020, l’ECO remplacera le CFA, en gardant la parité avec l’Euro, a déclaré le Président ivoirien Alassane Ouattara

UEMOA : en 2020, l’ECO remplacera le CFA, en gardant la parité avec l’Euro, a déclaré le Président ivoirien Alassane Ouattara

Abidjan- Au cours d’un point de presse au terme de la 21ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), le 12 juillet 2019 à Abidjan, le...
Mali : Daoudabougou, le bar « Sam » entièrement brûlé par une foule en colère

Mali : Daoudabougou, le bar « Sam » entièrement brûlé par une foule en colère

  Face aux nombreuses atteintes aux mœurs et surtout la présence de plus en plus massive des filles de joie d’origine nigériane au bar « Sam », situé à moins de 300 mètres à la ronde de certaines...
  Zinédine zidane endeuillé par le décès de son frère

Zinédine zidane endeuillé par le décès de son frère

Le Français, entraîneur du Real, a perdu l’un de ses frères, Farid, décédé après une longue maladie. Une information confirmée par le...
Missiles de l’armée française en Libye : Tripoli veut des explications « urgentes » de Paris

Missiles de l’armée française en Libye : Tripoli veut des explications « urgentes » de Paris

La France a reconnu, mercredi, que les armes découvertes sur une base désertée par les forces du maréchal Khalifa Haftar, près de Tripoli, lui appartenaient.
Somalie : 26 morts dans l'attaque d'un hôtel de Kismayo par des shebab

Somalie : 26 morts dans l'attaque d'un hôtel de Kismayo par des shebab

Au moins 26 personnes ont été tuées et 56 blessées dans l’attaque par les militants islamistes shebab d’un hôtel de la ville portuaire de Kismayo, dans le sud de la Somalie, au terme d’un siège qui a...
Blocage de réseaux sociaux au Tchad : Déby lève les restrictions

Blocage de réseaux sociaux au Tchad : Déby lève les restrictions

Le président du Tchad Idriss Déby Itno a annoncé samedi la levée des restrictions sur les réseaux sociaux, bloqués depuis plus d’un an pour « des raisons sécuritaires » par les...
Mopti: Détournement à ciel ouvert de 8 000 tonnes de vivres offert par le PM lors de son déplacement dans le centre du pays

Mopti: Détournement à ciel ouvert de 8 000 tonnes de vivres offert par le PM lors de son déplacement dans le centre du pays

Selon le Président de l'association Saghan Cire (Jeunesse de Mopti) Hamadoun Bah, il ya Scandale et détournement de dons dans la région de Mopti. Les 8000 tonnes de vivres accordées par PM lors de...


Les résultats du 1er tour de l’élection présidentielle sont connus depuis la nuit du jeudi à vendredi. Un constat : plus de la moitié des maliens ne sont pas rendus dans les urnes. 


L’abstention  est le principal gagnant du premier tour de l’élection présidentielle. Le  peuple malien a une fois de plus boycotté les urnes. Sur les 8 000 462 inscrits, ils ne sont seulement que 3445 178 votants soit 43,06%. Près de deux  maliens sur trois ne se sont  pas rendus dans les urnes. Ce taux est moins que celui de 2013 qui frolait les 50%. Cette abstention constitue un cuisant échec pour les  hommes politiques qui n’ont pas pu convaincre sur les bienfaits de leurs projets de société.
Cette abstention peut s’expliquer par la manière dont les citoyens sont inscrits sur le fichier électoral. Il est temps aujourd’hui de le revoir. Les personnes doivent s’inscrire sur la liste. Cela permettra de connaitre réellement  le taux de participation mais aussi d’économiser de  l’argent d’autant que certaines personnes n’iront jamais chercher leur carte d’électeur. Ce qui constitue un gâchis.
Aussi, les hommes politiques doivent revoir leur copie. Ils proposer des projets de sociétés qui prennent en compte les préoccupations du peuple malien. Sinon, à ce rythme, il est fort à parier qu’on se retrouvera un jour avec un  taux de participation en deçà de 20%.
A. SISSOKO

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

L'actu en boucle