mardi 23 octobre 2018


Je m’étais exigé, depuis fin Mars, quand j’ai eu raison de croire qu’on sait le moment où une transition commence mais jamais quand ça finit, d’observer le CONOR du football malien et son équipe tortueuse acheminer notre sport roi dans des profondeurs abyssales, car Fatoumata Guindo, comme nous l’avions révélé à l’époque est devenue le remède plus dangereux que le mal.
Comme la FIFA lui a recommandé, le CONOR vient de notifier les nouveaux textes de la FEMAFOOT à un certain nombre d’acteurs sportifs pour des besoins d’observations, notamment pour le courrier que nous détenons, aux Clubs de D1 & aux Ligues.
1ere entorse aux textes qui régissent une association nationale, surtout pour une dame qui claironne à tout bout de chant qu’elle est là pour respecter les textes (or mon Dieu, que de manquements graves aux textes du football depuis Janvier dernier), les Groupements de sports (entraineurs, médecins et anciens joueurs) et les clubs de D2 représentés par les Champions Régionaux ne se sont pas vu notifier une telle correspondance (seul support juridique en cas de litige) !
Les Clubs de D2 prendront connaissance, sur le tas, que les nouveaux textes ont biffé l’Article 119 des Statuts qui leur permettaient d’être membre du collège électoral de la FEMAFOOT.
Soit ! Mais le CONOR ira-t-il jusqu’à l’outrecuidance pour refuser de convoquer ces clubs de D2 en vue d’adopter ces nouveaux textes ? C’est possible dans la tête de cette dame, qui pense être sur des roulettes russes dans notre football sauf que pour cette fois ci, ni son CONOR, ni la FIFA ne peut faire adopter de nouveaux textes aux acteurs du football malien si ce préalable n’est pas d’abord rempli (convoquer le collège électoral exigé par les anciens textes) ensuite un quorum suffisant qui donnera quitus.
L’Article 29 de nos Statuts dit que seule l’Assemblée Générale a les compétences pour adopter ou modifier les Statuts, le Règlement d’application des Statuts, le Règlement de l’Assemblée Générale ainsi que les Règlements Généraux.
La FIFA a adopté de nouveaux statuts en 2016. Elle l’a fait avec les textes de 2013. Pourquoi se cacher derrière la FIFA pour déstabiliser notre football quand des organes juridictionnels sont au-dessus de la FIFA !
Tout manquement à ces dispositions obligerait les clubs de D2 à lui montrer le droit chemin. Maintenant, si c’est un stratagème pour faire durer la crise et continuer son bail, c’est son problème.
On n’a jamais vu dans le monde, des nouveaux textes d’une association adoptée par un quorum fabriqué de ces nouveaux textes qui plus est, en excluant dans ces nouveaux textes, des membres votants !
Moustapha Maïga

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle