dimanche 20 mai 2018
banniere canam_com

Habitué à être ménagé lorsqu’il s’adonne à l’une de ses passions, le football, le président du Burundi, Pierre Nkurunziza, n’a pas apprécié d’être malmené au cours d’un match le mois dernier. Reconnus comme responsables des faits, deux dirigeants ont été emprisonnés…


C’est le genre d’histoire qui prête à rire mais fait en même temps froid dans le dos. Président du Burundi depuis 2005, Pierre Nkurunziza est un homme peu ouvert à la contestation. Même sur un terrain de football. Sportif, l’homme politique dispute plusieurs rencontres chaque semaine. Sauf qu’avec le temps, les Burundais ont pris l’habitude de prendre des pincettes et de ne pas malmener l’ancien professeur d’éducation physique.
Seule exception, le 3 février dernier au cours d’un match entre le club de M. Nkurunziza, l’Alléluia FC, et Kiremba. Au cours de la rencontre, le dirigeant a été victime de plusieurs interventions plus musclées que d’habitude. Un traitement de droit commun qui n’a vraiment pas été du goût du président. La preuve, celui-ci a fait emprisonner les deux hommes jugés comme responsables de ce "sacrilège" : l’administrateur de la commune de Kiremba, Cyriaque Nkezabahizi, et son adjoint chargé du sport, Michel Mutama ! Il est reproché aux deux hommes d’avoir eu recours à des joueurs provenant du camp de réfugiés congolais de Musasa, pas au courant des us et coutumes locaux…
"Ces Congolais ne connaissaient apparemment pas le président Nkurunziza, parce qu’ils l’ont fortement rudoyé. Ils l’ont attaqué à chaque fois qu’il avait la balle et l’ont fait tomber à plusieurs reprises, alors que les joueurs burundais prenaient soin de ne pas l’approcher de trop près", raconte un témoin cité par l’AFP. Poursuivis pour "complot contre le chef de l’Etat", les deux "fautifs" n’en sont malheureusement qu’aux débuts de leurs soucis...

e président Nkurunziza fait emprisonner 2 responsables !

http://www.afrik-foot.com

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle