lundi 25 mars 2019

Le gouvernement a entrepris une lutte contre la dépigmentation. Cette pratique de la dépigmentation artificielle ou volontaire de la peau par des produits chimiques prend de plus en plus de l’ampleur en Afrique.


Une campagne de lutte contre la dépigmentation a été lancée au Rwanda. Cette campagne de lutte contre les produits éclaircissants se fera auprès des fabricants, vendeurs et revendeurs de ces produits afin qu’ils en arrêtent la distribution, et aussi auprès des populations qui parfois utilisent ces produits par ignorance.
Plusieurs raisons ont été évoquées par le Rwanda pour sévir contre ces produits éclaircissants, les dangers pour la santé, parmi lesquels figurent en bonne place les cancers de la peau. Selon la ministre de la Santé, Dr Diane Gashumba, l’opération sera encadrée par la loi régissant l’utilisation des produits éclaircissants, déjà en place.
Ces campagnes de répression menées par la police et les autorités sanitaires se poursuivent dans le pays, afin de faire disparaître tous ces produits des surfaces.
Le président rwandais Paul Kagamé avait pris des décisions relatives à la dépigmentation. Il a évoqué les dangers et les effets néfastes de ces produits toxiques sur la peau.
Le commerce et l’utilisation des produits éclaircissants ne sera plus permis au Rwanda.
Certains pays comme la Côte d’Ivoire ou encore le Kenya ont tenté une régulation pour bannir ces produits. Mais le manque de suivi et la multiplication de réseaux illicites encouragent parfois la propagation du phénomène.

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle