mardi 11 décembre 2018


 Les responsables du comité national de sûreté de l’aviation civile ont tenu leur traditionnelle session annuelle, le jeudi 20 septembre dernier, dans la salle de conférence des Aéroports du Mali. C’était sous la présidence du ministre des Transports, Zoumana Mory Coulibaly, qui avait à ses côtés son homologue de l’Environnement, Mme Keïta Aida M’Bo, le Directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile, Oumar Mamadou Ba, le PDG des Aéroports du Mali, le colonel Youssouf Diarra et plusieurs cadres de ces départements ministériels.
A l’ouverture des travaux, le ministre des Transports, Zoumana Mory Coulibaly, a vivement protesté contre l’occupation illicite des domaines aéroportuaires du pays, qui risque d’hypothéquer le développement des zones ciblées. Il a adressé à l’intention des acteurs du comité national de sûreté de l’aviation civile un certain nombre de recommandations pouvant permettre de sécuriser davantage la zone aéroportuaire contre les actes d’intervention illicite.
Le ministre Zoumana Mory Coulibaly a évoqué l’intensification des menaces multiformes n’épargnant aucune puissance de la planète. C’est pourquoi, il trouve nécessaire, l’implication de tous les acteurs concernés pouvant mettre fin au phénomène et faire face aux actes d’intervention illicite dans les zones ciblées. Pour le ministre, il faut émettre des avis sur la politique de sûreté en matière d’aviation civile, étudier les recommandations formulées par les comités de sûreté des aéroports en vue de l’adoption des mesures urgentes pour protéger l’aviation civile contre les actes d’intervention illicites.  Et de proposer les mesures de coordinations nécessaires à la mise en œuvre du programme national de sûreté de l’aviation civile.   
Et le ministre de dire que le défi du désenclavement du pays reste un des axes prioritaires du gouvernement. Ce qui nécessite, selon lui, l’implication de tous les acteurs du secteur aéronautique afin de rendre les aéroports du Mali plus efficaces et conformes aux normes internationales. Le ministre des Transports a souligné un certain nombre de recommandations en vue de mieux sécuriser les personnes et leurs biens dans les espaces aéroportuaires.   Il s’agit entre autres de la surveillance efficace des contrôles d’accès des personnes et des véhicules, de l’inspection-filtrage appropriée des passagers et leurs bagages, la formation du personnel, la délivrance et l’inspection des documents de voyage et l’utilisation des systèmes de données sur les renseignements préalables concernant les passagers.  
M. Coulibaly a indiqué qu’en dépit des efforts consentis, notamment dans le domaine de la formation en sûreté et du renouvellement des équipements, les préoccupations demeurent au regard des recommandations issues des différents audits et inspections. Le ministre des Transports a indiqué que les différentes recommandations issues de cette 15e réunion du comité national de sûreté de l’aviation civile doivent permettre de relever les défis du transport aérien du pays. A travers l’identification et la consolidation des bonnes pratiques en la matière devant préserver toutes les plateformes aéroportuaires contre les actes d’intervention illicite. Avant de réaffirmer l’accompagnement de son département aux acteurs de l’ANAC dans leurs démarches.
Rappelons que cette session annuelle est pour les responsables de l’ANAC un événement majeur et coïncide avec la célébration du 58e anniversaire de l’accession du Mali à la souveraineté internationale.
Yacouba COULIBALY stagiaire)

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle