jeudi 20 juin 2019

Le Président de la République, effectuera ce samedi 30 mars 2019 une visite à Sikasso pour la pose de la première pierre de l'échangeur de la capitale du Kenedougou.

Ce faisant, IBK respecte la promesse faite aux populations de Sikasso qui lui ont demandé un échangeur comme pour Segou. Une initiative qui s'inscrit dans le cadre du Programme Présidentiel d'Urgences Sociales et conformément aux promesses faites pendant la Campagne électorale.

Un déplacement qui vient également en réponse à ceux-ci qui veulent semer la terreur au sein des populations maliennes, et compromettre les efforts du Gouvernement, des partenaires techniques et financiers, des investisseurs et entamer les efforts de cohésion du peuple malien par les hautes autorités, pour le développement socio-économique de notre pays.

De la douleur de Ogossagou, après Koulogon et Dioura, le peuple malien doit faire un éveil de conscience avec un sens de la responsabilité de chacun et de chacune pour un Mali meilleur où il fera bon vivre dans le concert des nations.

Le 26 mars 2019 lors de la commémoration du 28 ième anniversaire de l’avènement de la démocratie au Mali en 1991 le Président de la République s’adressant à sa Nation avait déclaré: « L’heure est grave, l’heure est à l’interrogation sur la survie du Mali, en avons-nous volonté ? On nous a légué un pays, nous sommes fiers de dire qu’il vient de loin....que tous ceux qui ont quitté cette terre malienne dans les conditions de violences inouïes, sans que cela fut la volonté du créateur , que tous soient convaincus , que nous n’aurons de cesse d’extraire ce fléau , ce cancer du Mali ».

Pour concrétiser sa détermination et son engagement constant à relever et renforcer l’image du Mali en guerre, face aux ennemis de la paix et du développement, redonner le confort et le réconfort à chaque malien, le Chef de l’Etat séjournera donc à Sikasso le samedi 30 mars 2019, la capitale verte du Mali, pour donner le coup d’envoi des travaux de construction d’un échangeur, d’un viaduc et des aménagements de 10 kilomètres de voies urbaines dans la ville de Sikasso.

La réalisation de cet ouvrage permettra entre autres le transport de 24 millions de tonnes de marchandises , la réduction du temps de parcours de 50%, la création de plus de 1400 emplois, la mise en œuvre de plusieurs projets notemmanent en faveur des jeunes et des femmes.

Le marché des travaux est attribué à l’entreprise EGK, pour un montant Hors Taxes/Hors Droits de Douane de 27.044.653.565 Francs CFA et un délai d’exécution de 27 mois.
Les prestations pour le contrôle et la surveillance sont attribuées au bureau d’études CIRA SAS, pour un montant Hors Taxes/Hors Droits de Douane de 1.284.382.300 Francs CFA et un délai d’exécution de 29 mois. Le financement de ce gigantesque projet est assuré par la Banque Ouest Africaine de Développement ( BOAD) et le Budget national du Mali.

Cette visite présidentielle dans la capitale verte du Mali, en ce moment de deuil national et de solidarité internationale sera uniquement marquée par la pose de la première pierre de l’ouvrage.

Le Gouvernement du Mali lors des 100 premiers jours du 2ième mandat du Président IBK, avait présenté sa vision futuriste d’un Mali de rêve en réservant à Sikasso la part belle du corridor national. La ville de Sikasso, véritable carrefour en direction de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Ghana, est traversée par trois (03) routes nationales : la RN 7 (Bamako-Bougouni-Sikasso), la RN 10 (Sikasso-Heremakono-Fre Burkina Faso) et la RN 11 (Sikasso – Koutiala).

La Cellule de Communication et des Relations Publiques de la Présidence de la République du Mali

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle