lundi 25 mars 2019

Campées en vigile à Mondoro, les FAMa ont repoussé et abattu des bandits armés qui ont tenté de reprendre le contrôle de leur camp et saccager le village. Sans réussir à franchir la barrière, les assaillants sont retournés laissant un mort et 9 chargeurs garnis de PM.

L’attaque des bandits armés contre le camp des FAMa, survenue à Mondoro dans la nuit du vendredi 15 février dernier a fait, selon le communiqué officiel, un 1 mort côté FAMa et 1 coté ennemi. Aussi, les FAMa ont récupéré 9 chargeurs garnis de PM.

Unanimement, les habitants de Mondoro saluent la résistance des FAMa contre cette attaque de leur position par des bandits armés. Selon un habitant du village contacté, les FAMa ont fait un travail remarquable. Lui informe que plusieurs assaillants ont été tués même si le communiqué officiel ne le mentionne pas.

« Nous demandons au gouvernement de renforcer la position des FAMa à Mondoro et tout au long de la frontière avec le Burkina Faso voisin pour empêcher le mouvement de ces bandits armés », conseille un conseil communal qui pense que l’effectif des FAMa doit être doublé voire triplé dans la Commune pour étendre leur efficacité dans toute la zone.

Située à la frontière avec le Burkina Faso, la zone de Mondoro est très touchée par la situation sécuritaire que traverse le Mali. Samedi 16 février à Yangassadjou, à 25 km du chef-lieu de la Commune, des femmes parties chercher de l’herbe pour les animaux ont vu leurs charrettes retirées par des bandits armés et brulées sur place. Selon des sources dans le village, les auteurs de cet acte seraient venus du Burkina Faso voisin où ils ont été bousculés récemment par des frappes à l’arme lourde de l’armée Burkinabé.

En janvier dernier, lors de l’opération Barkhane dans la zone de Serma cinq éléments djihadistes présentés comme l’un des cadres de la katiba et sa « garde rapprochée ont été capturés dans une maison à Yirima, toujours dans la Commune de Mondoro.

Pour un cadre de la Commune, cette attaque survenue à Mondoro est à considérer comme un signal donné par les bandits présents dans la zone et que la lutte en cours a besoin plus que jamais d’être décisive. C’est là que les populations attendent les autorités pour leur protection.

C.N

Source: L'Observatoire

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle