lundi 25 mars 2019

Un homme a perdu la vie, victime de l’explosion d’une bombe dans la soirée du dimanche 17 février à Bosso, dans la région de Diffa. Selon des sources locales, c’est aux environs de 21H20 qu’une femme kamikaze a fait exploser sa charge qui l’a déchiquetée et a fait une autre victime.

Depuis quelques jours, cette zone frontalière avec le Nigeria fait face à une recrudescence des attaques des différentes factions de la secte Boko Haram, qui multiplie également les assauts de l’autre côté de la frontière. Vendredi dernier, des assaillants venus en grand nombre et lourdement armés ont attaqué le poste avancé de la Garde nationale (GNN) de Chétimari Wangou faisant une dizaine de morts dont sept (7) soldats selon les autorités. Il a fallu une riposte énergique des forces armées nigériennes pour repousser l’attaque et récupérer du matériel de guerre et des munitions.

La région de Diffa est placée en état d’urgence depuis début 2015 à la suite des premières attaques de Boko Haram au Niger, et depuis, la situation n’a cessé de se dégrader malgré un important déploiement de forces de défense et de sécurité ainsi que la présence des forces étrangères dans la zone. En juin 2016, l’armée nigérienne a été obligé d’opérer un repli stratégique de Bosso, où se trouve une garnison militaire, face à la puissance de feu de la secte qui avait à l’époque, pris le contrôle de plusieurs localités voisines au Nigeria.

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle