mercredi 21 novembre 2018


L’interpellation de « Français », un redoutable malfrat du quartier de Bozola, a donné lieu à des échanges de tirs entre la police et le concerné. Le véhicule de patrouille de la police a subi des dégâts.
Le dimanche 13 mai 2018 à 20 heures, un certain nommé Karim Diarra a été victime de braquage par un malfrat connu de tout le monde et surnommé « Français ». Karim alerte la police du 3è arrondissement que dirige le Commissaire Napo. Conduits par l’adjudant Demba Sissoko, les éléments du commissariat se rendent sur les lieux, à Bozola, non loin de l’ORTM.
Avec la complicité des riverains qui l’ont averti de l’arrivée des éléments de la police, le braqueur arrive à se préparer pour contrer l’assaut qui visait à le neutraliser. Une course-poursuite s’engage alors entre le braqueur et les policiers. Le tout suivi d’un échange de tirs entre les deux camps. Le braqueur blessa grièvement un passant, un ouvrier qui a été vite conduit à l’hôpital Gabriel Touré.  Sa vie n’est plus en danger.
Au moment où les policiers s’activaient pour porter secours au blessé, le délinquant réussit à disparaître dans la nature. Quand les policiers revinrent sur leurs pas, en direction de leur vehicule de patrouille, le pare-brise a été caillassé. Mais par qui ? Au commissariat de police du 3è arrondissement, il y a sans doute complicité des riverains puisque le voleur ne pouvait pas posséder le don de l’ubiquité.
Ben Abdoulaye Traoré 

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle