samedi 15 décembre 2018


Lundi 21 mai 2018, le commandant de la brigade des stupéfiants, le commissaire principal Mamoutou Togola et ses éléments ont effectué une descente sur le marché «Dabadani» au cours de laquelle, ils ont procédé à la saisie d’une importante quantité de drogues de tout genre et interpellé certains individus suspects.

La Brigade des Stupéfiants de la police nationale a effectué une saisie de 46 briques de cannabis et d’autres produits pharmaceutiques nocifs. Ce coup de filet a été mené par les hommes du commissaire principal Mamoutou Togola, commandant de la Brigade des Stupéfiants.
Que-sait-il passer ?
Nous étions lundi 21 mai 2018 à 6 heures, lorsque le commandant de la brigade des stupéfiants, commissaire principal Mamoutou Togola et ses éléments ont effectué une descente sur le marché «Dabadani» au cours de laquelle, ils ont procédé à la saisie d’une importante quantité de drogues de tout genre et interpellé certains individus suspects. Selon commissaire Togola, cette opération a été menée avec succès car elle a permis de découvrir un vaste réseau de trafiquants de plusieurs genres de drogues.  
À la suite d’un renseignement relatif au stockage des stupéfiants dans des magasins à Dabanani, qu’une équipe dirigée par le commandant major Hamady Diarra, chef  de la section recherche de la Brigade des Stupéfiants s’est rendue sur place. Ses éléments, explique-t-il,  ont effectué des fouilles dans les quatre magasins suspects. A l’issue de ces fouilles, poursuit-il, ils ont découvert deux (02) sacs contenant 46 briques d'herbe de cannabis et une quantité importante de produits pharmaceutiques illicites environs une demi tonne.

À l’en croire commandant Togola, les investigations sont en cours afin d’appréhender le ou les propriétaires des magasins et des produits saisis. Il s’est ensuite réjoui du succès de cette opération et promet de tout mettre en œuvre pour débarrasser Bamako de ces malfrats.

«J’appelé la population à plus de collaboration afin que nous puissions jouer pleinement notre rôle de sécurisation des personnes et leurs biens », a-t-il souhaité.
Rappelons que ce genre de saisie importante des lots de drogues et des produits pharmaceutiques  nocifs n’est pas la première du commandant Togola car dès son arrivée à la tête de cette structure en 2017, il a multiplié d’exploits en mettant hors de nuire les individus inuit de la société.

Ousmane DIAKITE

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle