vendredi 15 décembre 2017

Le vendredi, 20 octobre dernier, à la grande mosquée de Faladiè s’est tenue une grande rencontre autour du thème : la purification du cœur doit être l’attitude des musulmans. Pour la circonstance, on notait la présence du représentant de la mission de l’Azhar, l’imam, Assan Abdoul Wahab, de celui de la mosquée, Souleymane Dembélé et de nombreux fidèles musulmans.


« L’insincérité dans les actes de bienfaisance qui est le fait d'agir pour plaire aux gens, c'est-à-dire pour rechercher leur éloge. Elle en annule les récompenses. Parmi les péchés du cœur il y a agir avec insincérité. L’insincérité empêche d’obtenir la récompense et elle fait partie des grands péchés. L'infatuation par l'obéissance à Allah, c'est le fait d’observer son adoration comme provenant de soi-même en n’ayant pas à l’esprit qu'elle est un bienfait de la part de Allah. », a expliqué, le représentant de la mission. Le doute au sujet de Allah, c'est-à-dire au sujet de Son existence ou de Sa puissance, ou de Son unicité, ou de Sa sagesse, ou de Son équité ou autre que cela parmi Ses attributs. Le doute au sujet de Allah fait partie également des péchés du cœur et c’est une mécréance véritable. L’animosité fait partie également des péchés du cœur. C’est cacher en soi une animosité envers un musulman. Par son cœur, il considère un musulman comme un ennemi. C’est un péché s’il agit en conséquence. S’il décide fermement de lui nuire, il sera désobéissant même s’il n’agit pas en conséquence. « Agir en conséquence » c'est-à-dire qu’il a œuvré avec la langue ou avec un acte. Cela est interdit. Par contre, s’il a caché en lui l’animosité mais qu’il n’a pas décidé de le frapper injustement par exemple, il ne tombe pas dans le péché. Des exemples et explications qui selon, le représentant de la mission de l’Azhar au Mali, l’imam Assan Abdoul Wahab doivent inspirer et interpeller la communauté musulmane sur les attitudes à tenir pour pouvoir vider le cœur de tous les péchés.

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle