jeudi 20 juin 2019
Insécurité : le 3ème Arrondissement démantèle un réseau de malfaiteurs

Insécurité : le 3ème Arrondissement démantèle un réseau de malfaiteurs

  Dans la nuit du 7 au 8 juin 2019, aux environs de minuit, la population a conduit un individu au commissariat de police du 3e arrondissement, déclarant se nommer M.T dit «TIDJO», pris en flagrant...
Yélèma : une dizaine de cadres claque la porte

Yélèma : une dizaine de cadres claque la porte

  Le parti Yéléma dans la tourmente. Selon des sources concordantes, le secrétaire politique, le secrétaire général adjoint et une dizaine de cadres s’apprêtent à quitter la formation dirigée par...
L’accord d’Alger, Tiebilé Drame à la tête de la diplomatie malienne : La paix à portée de main

L’accord d’Alger, Tiebilé Drame à la tête de la diplomatie malienne : La paix à portée de main

  Le Mali est plus que jamais sur le chemin de la paix. Les raisons l’application de l’accord d’Alger qui suit son petit bonhomme de chemin, surtout l’arrivée à la tête de la diplomatie malienne de...
Sans Tabou: poissons morts, les assurances mensongères

Sans Tabou: poissons morts, les assurances mensongères

  Une semaine après le déluge, les victimes végètent dans leur détresse, leur désarroi, leur désespoir… Comme s’il s’agissait d’une main vengeresse d’Allah, elles sont oubliées à leur sort, dans...
Il a été arrêté par la police pour avoir couché avec sa demi-sœur

Il a été arrêté par la police pour avoir couché avec sa demi-sœur

  Samedi 04 mai 2019 à 12 heures, les éléments de la Brigade de Recherches du 3ème Arrondissement ont mis la main sur Birama (non d’emprunt) pour attentat à la pudeur et enlèvement de sa demi sœur ...
«Je brûle la France»... La droite s'insurge contre le nouveau clip de Nick Conrad, déjà condamné pour «Pendez les blancs» [vidéo]

«Je brûle la France»... La droite s'insurge contre le nouveau clip de Nick Conrad, déjà condamné pour «Pendez les blancs» [vidéo]

  Le rappeur originaire de Seine-Saint-Denis récidive. Après son clip Pendez les Blancs, Nick Conrad est à nouveau au cœur d’une polémique. Dans un clip intitulé Doux pays diffusé ce vendredi sur...
Le Président de la République va le décorer bientôt

Le Président de la République va le décorer bientôt

  Mamoutou Diarra , étudiant à la FLASH , section arabe âgé d’une vingtaine d’année , a sauvé 9 adolescents dans le lit du marigot lors des inondations du 16 mai 2019. Pour reconnaissance de la nation...
Communiqué du conseil des ministres du mercredi, 15 mai 2019

Communiqué du conseil des ministres du mercredi, 15 mai 2019

  Le Conseil des Ministres s'est réuni en session ordinaire, le mercredi, 15 mai 2019 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Docteur Boubou CISSE, Premier ministre,...
 Le père de Maître Gims et Dadju a été enlevé et tabassé... [photo]

Le père de Maître Gims et Dadju a été enlevé et tabassé... [photo]

  Djuna Djanana, artiste congolais vivant en France, et père des célèbres artistes Maïtre Gims et Dadju, a été tabassé, mercredi, à Paris.Pour l’heure, on ignore encore les auteurs de cet acte odieux....
Railda Matin

Boua Ni Sogoma

Avr 27, 2019


Démissionnaire et avec toute la section de Koro du parti de la Colombe, depuis le 18 décembre, l’avocat solde ses comptes avec Tiéman Hubert Coulibaly, actuel président de l’UDD.  
Il jette l’éponge. Maître Hassane Barry, fondateur de l’Union pour la Démocratie et le Développement (ce sont ces mots), claque la porte du parti et, avec lui, les trente-six conseillers élus en novembre 2016 dans le cercle de Koro.
«J’ai envoyé ma lettre de démission par voie d’huissier au Conseil exécutif central du parti», déclare l’avocat, assis derrière son bureau sur lequel sont déposés des piles de documents. Les nouvelles orientations du parti le contraignent à entrevoir d’autres alternatives.
L’ancien ambassadeur dit ne pas se reconnaître dans les décisions prises par le comité exécutif central du parti. C’est ce qui explique son soutien au candidat Soumaïla Cissé à l’élection présidentielle de juillet-août 2018, malgré l’avis contraire du parti qui avait décidé de soutenir le président de la République sortant, Ibrahim Boubacar Kéita, candidat à sa propre succession.
«Aujourd’hui, écrit-il dans sa lettre de démission, les profondes divergences de vue sur des questions liées au référendum constitutionnel, au positionnement du Parti à l’élection présidentielle de juillet-août 2018, m’ont amené à entrevoir comme seule alternative crédible, la démission du parti et avec moi, la section de Koro dont je suis le Président actif et la totalité des trente-six conseillers élus en novembre dans le cercle de Koro.» Pour l’instant, le désormais ex-président d’honneur du parti n’a pas dévoilé sa prochaine destination. Il affirme se donner un temps de réflexion avant de rebondir.
«C’est moi qui l’ai créé»
En verve, Maître Barry tacle sévèrement Tiéman Hubert Coulibaly, actuel président du parti. En plus d’inféoder le Conseil exécutif central du parti, il estime que l’ancien ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale fait de la formation politique un moyen de promotion personnelle.
De son avis, on vient dans un parti politique pour s’épanouir et non pour se mettre au service d’un homme. Toutes les positions se discutent. «Mais quand il s’agit simplement de la position du président, c’est ça la position du parti. Non, moi je ne suis pas dans ça. C’est moi qui l’ai créé.» Cette paternité du parti, il le clame et le répète à l’envi. Selon lui, c’est son cabinet qui faisait office de siège de la formation politique. Ce dernier point est attesté par le journal officiel de l’année 1991.
Il rappelle aussi avec plaisir les souvenirs des discussions vives des réunions du Bureau exécutif central au moment où il n’était même pas président. «Ce n’est pas la position de Balla (Ndlr ancien président du parti) qui prédominait», conclut Me Hassane Barry.  
Abdrahamane Sissoko

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

L'actu en boucle