lundi 25 mars 2019
Massacre au Mali: dissolution d’une milice de chasseurs, des chefs de l`armée limogés (officiel)

Massacre au Mali: dissolution d’une milice de chasseurs, des chefs de l`armée limogés (officiel)

Le gouvernement malien a annoncé dimanche la dissolution d’un groupe de chasseurs traditionnels dogons accusé d’exactions et le limogeage des principaux chefs de l’armée, au lendemain du massacre de...
COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU DIMANCHE 24 MARS 2019

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU DIMANCHE 24 MARS 2019

  Le Conseil des Ministres s'est réuni en session extraordinaire, le dimanche 24 mars 2019 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA,...
Communiqué du Gouvernement de la république du Mali

Communiqué du Gouvernement de la république du Mali

Dans la matinée du samedi 23 mars 2019, des éléments armés non encore identifiés ont attaqué le village d’Ogossagou, dans le cercle de Bankass, région de Mopti. Cette lâche attaque a fait plus de...
Plus de 100 tués dans l’attaque d’un village peul du centre du Mali

Plus de 100 tués dans l’attaque d’un village peul du centre du Mali

Bamako, 23 mars 2019 (AFP) - L’attaque samedi d’un village peul du centre du Mali par des membres présumés de groupes de chasseurs traditionnels dogons a dépassé les 100 morts, selon un nouveau bilan...
Un autre avion d’Ethiopian Airlines a failli prendre feu à Kinshasa hier

Un autre avion d’Ethiopian Airlines a failli prendre feu à Kinshasa hier

Qu’est-ce qui passe avec les avions de la compagnie Ethiopian Airlines? Les centaines de familles endeuillées n’ont pas encore fini de pleurer les morts du dimanche 10 mars dernier qu’une autre...
Interview du ministre de l’éducation nationale : « Il n’est de l’intérêt de personne que les enfants perdent une année »

Interview du ministre de l’éducation nationale : « Il n’est de l’intérêt de personne que les enfants perdent une année »

Face à la crise qui secoue l’école, ces derniers temps, avec son lot d’arrêts de cours répétés, le ministre de l’Education, Pr. AbinouTémé, connu pour être un enseignant dans l’âme, a fait le point...
Le chanteur congolais Koffi Olomidé condamné à deux ans de prison avec sursis

Le chanteur congolais Koffi Olomidé condamné à deux ans de prison avec sursis

Koffi Olomidé a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour atteintes sexuelles sur mineure de 15 ans. C'est beaucoup moins que les sept ans qui étaient requis lors du procès. Le tribunal a...
KALASH A ÉTÉ ARRÊTÉ À PARIS (VIDÉO)

KALASH A ÉTÉ ARRÊTÉ À PARIS (VIDÉO)

Une vidéo a été postée sur les réseaux sociaux où on voit le rappeur martiniquais Kalash être arrêté par la police en plein Paris dans la nuit de samedi à...
 LA FAMILLE D’ADAMA TRAORÉ RELANCE L’ENQUÊTE AVEC UNE NOUVELLE EXPERTISE

LA FAMILLE D’ADAMA TRAORÉ RELANCE L’ENQUÊTE AVEC UNE NOUVELLE EXPERTISE

La famille d’Adama Traoré, un jeune homme mort après une course-poursuite avec la police en juillet 2016, a fourni à la justice un nouveau rapport d’expertise médicale qui contredit les conclusions...
International


On ne parle que de ça depuis quelques jours. L’Asma-Cfp, le parti du Premier ministre, selon plus d’un, se renforce au détriment du Rpm (Rassemblement pour le Mali), la formation politique du président de la République.
L’Asma-Cfp ne comptait que quatre députés au début de la législature. Ce nombre a été multiplié par cinq. Le parti de Soumeylou Boubèye Maïga, selon le journal «Info-Matin», dispose aujourd’hui de vingt-un députés.
À l’exception notoire de Bafotigui Diallo, qui a regagné le parti Yéléma, tous les députés démissionnaires du Rassemblement pour le Mali ont rejoint l’Asma-Cfp. Pourquoi ?  Mystère et boule de gomme ?  
Loin d’une  simple transhumance, ces départs des tisserands vers l’Asma-Cfp ne sont pas des faits du hasard. C’est le signe de la volonté du Premier ministre de faire de son parti la première force politique du Mali, quitte à débaucher les élus de son principal allié.
Car, il faut le dire, en l’absence de toute élection, ce renforcement ne peut se faire qu’en prenant chez les autres. Et pour le moment, le Rpm semble être la principale victime de ce jeu de dupes, et risquerait d’être assujetti par l’Asma-Cfp. Si cette saignée continue, le parti fondé par IBK et ses amis risquerait dans les prochains jours de se retrouver avec moins d’une dizaine de députés.
Ce n’est pas qu’au niveau des députés. L’Asma-Cfp a aujourd’hui le vent en poupe. La formation politique du Premier ministre enregistre des adhésions massives. Viennent-ils par conviction ou par opportunisme ? Difficile de répondre à cette question.
Cette situation conjointe aux récentes nominations à la direction nationale des douanes suscite des grincements de dents dans les rangs des tisserands. Dans les coulisses, certains membres du Rpm n’hésitent pas à parler de «chasse aux sorcières».
À la décharge de Soumeylou Boubèye Maïga, cette situation a été favorisée par un manque de cohésion au sein du parti présidentiel, dont les membres se sont livrés à une guerre fratricide pour des intérêts sordides.
Abdoulaye Idrissa Maïga, Premier ministre, issu du rang du parti, n’a pas bénéficié de toute la solidarité nécessaire. Le Tigre de Badalabougou n’en demandait pas tant pour se faire une place au soleil. Les tisserands ne doivent donc s’en prendre qu’à eux-mêmes.
Abdrahamane Sissoko

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

L'actu en boucle