lundi 25 mars 2019
Massacre au Mali: dissolution d’une milice de chasseurs, des chefs de l`armée limogés (officiel)

Massacre au Mali: dissolution d’une milice de chasseurs, des chefs de l`armée limogés (officiel)

Le gouvernement malien a annoncé dimanche la dissolution d’un groupe de chasseurs traditionnels dogons accusé d’exactions et le limogeage des principaux chefs de l’armée, au lendemain du massacre de...
COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU DIMANCHE 24 MARS 2019

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU DIMANCHE 24 MARS 2019

  Le Conseil des Ministres s'est réuni en session extraordinaire, le dimanche 24 mars 2019 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA,...
Communiqué du Gouvernement de la république du Mali

Communiqué du Gouvernement de la république du Mali

Dans la matinée du samedi 23 mars 2019, des éléments armés non encore identifiés ont attaqué le village d’Ogossagou, dans le cercle de Bankass, région de Mopti. Cette lâche attaque a fait plus de...
Plus de 100 tués dans l’attaque d’un village peul du centre du Mali

Plus de 100 tués dans l’attaque d’un village peul du centre du Mali

Bamako, 23 mars 2019 (AFP) - L’attaque samedi d’un village peul du centre du Mali par des membres présumés de groupes de chasseurs traditionnels dogons a dépassé les 100 morts, selon un nouveau bilan...
Un autre avion d’Ethiopian Airlines a failli prendre feu à Kinshasa hier

Un autre avion d’Ethiopian Airlines a failli prendre feu à Kinshasa hier

Qu’est-ce qui passe avec les avions de la compagnie Ethiopian Airlines? Les centaines de familles endeuillées n’ont pas encore fini de pleurer les morts du dimanche 10 mars dernier qu’une autre...
Interview du ministre de l’éducation nationale : « Il n’est de l’intérêt de personne que les enfants perdent une année »

Interview du ministre de l’éducation nationale : « Il n’est de l’intérêt de personne que les enfants perdent une année »

Face à la crise qui secoue l’école, ces derniers temps, avec son lot d’arrêts de cours répétés, le ministre de l’Education, Pr. AbinouTémé, connu pour être un enseignant dans l’âme, a fait le point...
Le chanteur congolais Koffi Olomidé condamné à deux ans de prison avec sursis

Le chanteur congolais Koffi Olomidé condamné à deux ans de prison avec sursis

Koffi Olomidé a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour atteintes sexuelles sur mineure de 15 ans. C'est beaucoup moins que les sept ans qui étaient requis lors du procès. Le tribunal a...
KALASH A ÉTÉ ARRÊTÉ À PARIS (VIDÉO)

KALASH A ÉTÉ ARRÊTÉ À PARIS (VIDÉO)

Une vidéo a été postée sur les réseaux sociaux où on voit le rappeur martiniquais Kalash être arrêté par la police en plein Paris dans la nuit de samedi à...
 LA FAMILLE D’ADAMA TRAORÉ RELANCE L’ENQUÊTE AVEC UNE NOUVELLE EXPERTISE

LA FAMILLE D’ADAMA TRAORÉ RELANCE L’ENQUÊTE AVEC UNE NOUVELLE EXPERTISE

La famille d’Adama Traoré, un jeune homme mort après une course-poursuite avec la police en juillet 2016, a fourni à la justice un nouveau rapport d’expertise médicale qui contredit les conclusions...
International


Les journalistes de la  3e promotion de l’Ecole supérieure de journalisme de Lille en alternance à Bamako ont reçu leurs diplômes. C’était le jeudi 13 décembre, à la Maison de la presse sous l’égide du secrétaire général du ministère de la communication et de l’économie numérique.
Baptisée promotion Sadou Abdoulaye Yattara, cette cérémonie de remise de diplômes boucle la fin d’une année de formation. Au cours de laquelle, les seize récipiendaires ont appris le métier à travers des cours théoriques et des travaux pratiques. Ces journalistes issus de la presse écrite et la presse en ligne sont désormais mieux outillés pour faire face aux exigences du métier du journalisme qui s’exerce dans un contexte de plus en plus difficile.
Selon Sylvie Larrière, Directrice à l’International de l’Ecole Supérieur de Journalisme de Lille, les jeunes journalistes sont revenus sur les bases de la profession. « Ils maitrisent aujourd’hui les outils du web, savent tourner et monter un sujet pour le web sont devenus des forces de proposition dans leur rédaction et s’éloignent des sujets purement institutionnels… mais ils ont surtout changé leur regard sur leur métier et leurs pratiques. » De l’avis de Sylvie, l’éthique est le pilier de la formation. « Par ce qu’au-delà d’une maitrise technique du métier l’attitude, le respect des règles déontologiques sont fondamentaux et plus particulièrement dans un pays sous tension. »
A travers cette formation, les jeunes journalistes ont compris qu’ils ne sont des justiciers, ni des militants politiques. Ils savent plus que jamais que les faits priment avant tout et qu’une information devait être sourcée. Ce qui a fait dire à la Directrice à l’international de l’ESJ-Lille que « ceux qui sortent aujourd’hui, ne sont plus les mêmes qu’il y’a un an ».
Ces propos de Sylvie sont corroborés par le major de la promotion, Lassina Niangaly qui estime avoir le sentiment de passer du statut d’un journaliste amateur à celui d’un professionnel. Il a également invité ses confrères à mettre en pratiques les connaissances apprises. Désormais, poursuit-t-il « nos écrits, nos faits et nos comportements seront scrutés par tout le monde ».
Le parrain de la promotion, Sadou Abdoulaye Yattara, un des pionniers de la presse privée au Mali et  premier président élu de la maison de la presse s’est réjouis du choix porté sur sa modeste personne. Il a appelé les récipiendaires à se comporter en bon professionnel en tout lieu et en toute circonstance.
La cérémonie a pris fin par la remise des diplômes aux seize récipiendaires.
La Rédaction

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

L'actu en boucle