dimanche 20 janvier 2019

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son poulain Charles Blé Goudé ont bénéficié, ce vendredi 14 décembre 2018, d’une liberté provisoire, accordée par les juges de la chambre de première instance, de la Cour pénale internationale (Cpi).

La libération provisoire a été accordée à Charles Blé Goudé et à son mentor Laurent Gbagbo après plus de 7 années de détention dans les geôles de la prison de Scheveningen à La Haye. L’ambiance est actuellement folle au domicile des GBAGBO, à Abidjan.

« C’est un jour de joie », a clamé son épouse Simone Gbagbo. L’ex première dame de Côte d’Ivoire n’a pas manqué de saluer la qualité du travail de l’équipe de défense de l’ex chef d’Etat ivoirien, conduite par le français Me Emmanuel Altit.

Elle a également remercié les « jeunes patriotes », pour leur constance dans la mobilisation, qui, à l’en croire a accouché de cette décision de mise en liberté provisoire, en faveur l’ancien homme fort d’Abidjan et à son filleul Blé Goudé.

Mme Gbagbo a par ailleurs souhaité aux juges qu’ils aillent un peu plus loin, jusqu’à l’acquittement de ces deux coaccusés. « Il est quand même temps que les juges aillent loin dans le dossier », a-t-elle martelé.

Il est à noter que le mois de mars 2019 a été choisi par les juges de la chambre de première instance de cette juridiction internationale pour statuer sur la décision d’acquittement ou non de Laurent Gbagbo et de son ancien ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé.

Faut-il rappeler que bien avant, 13 demandes de libertés provisoires avaient été rejetées par les juges de la chambres de premières instances en charge du dossier.

Nous y reviendrons !!!!

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle