lundi 25 mars 2019
Massacre au Mali: dissolution d’une milice de chasseurs, des chefs de l`armée limogés (officiel)

Massacre au Mali: dissolution d’une milice de chasseurs, des chefs de l`armée limogés (officiel)

Le gouvernement malien a annoncé dimanche la dissolution d’un groupe de chasseurs traditionnels dogons accusé d’exactions et le limogeage des principaux chefs de l’armée, au lendemain du massacre de...
COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU DIMANCHE 24 MARS 2019

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU DIMANCHE 24 MARS 2019

  Le Conseil des Ministres s'est réuni en session extraordinaire, le dimanche 24 mars 2019 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA,...
Communiqué du Gouvernement de la république du Mali

Communiqué du Gouvernement de la république du Mali

Dans la matinée du samedi 23 mars 2019, des éléments armés non encore identifiés ont attaqué le village d’Ogossagou, dans le cercle de Bankass, région de Mopti. Cette lâche attaque a fait plus de...
Plus de 100 tués dans l’attaque d’un village peul du centre du Mali

Plus de 100 tués dans l’attaque d’un village peul du centre du Mali

Bamako, 23 mars 2019 (AFP) - L’attaque samedi d’un village peul du centre du Mali par des membres présumés de groupes de chasseurs traditionnels dogons a dépassé les 100 morts, selon un nouveau bilan...
Un autre avion d’Ethiopian Airlines a failli prendre feu à Kinshasa hier

Un autre avion d’Ethiopian Airlines a failli prendre feu à Kinshasa hier

Qu’est-ce qui passe avec les avions de la compagnie Ethiopian Airlines? Les centaines de familles endeuillées n’ont pas encore fini de pleurer les morts du dimanche 10 mars dernier qu’une autre...
Interview du ministre de l’éducation nationale : « Il n’est de l’intérêt de personne que les enfants perdent une année »

Interview du ministre de l’éducation nationale : « Il n’est de l’intérêt de personne que les enfants perdent une année »

Face à la crise qui secoue l’école, ces derniers temps, avec son lot d’arrêts de cours répétés, le ministre de l’Education, Pr. AbinouTémé, connu pour être un enseignant dans l’âme, a fait le point...
Le chanteur congolais Koffi Olomidé condamné à deux ans de prison avec sursis

Le chanteur congolais Koffi Olomidé condamné à deux ans de prison avec sursis

Koffi Olomidé a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour atteintes sexuelles sur mineure de 15 ans. C'est beaucoup moins que les sept ans qui étaient requis lors du procès. Le tribunal a...
KALASH A ÉTÉ ARRÊTÉ À PARIS (VIDÉO)

KALASH A ÉTÉ ARRÊTÉ À PARIS (VIDÉO)

Une vidéo a été postée sur les réseaux sociaux où on voit le rappeur martiniquais Kalash être arrêté par la police en plein Paris dans la nuit de samedi à...
 LA FAMILLE D’ADAMA TRAORÉ RELANCE L’ENQUÊTE AVEC UNE NOUVELLE EXPERTISE

LA FAMILLE D’ADAMA TRAORÉ RELANCE L’ENQUÊTE AVEC UNE NOUVELLE EXPERTISE

La famille d’Adama Traoré, un jeune homme mort après une course-poursuite avec la police en juillet 2016, a fourni à la justice un nouveau rapport d’expertise médicale qui contredit les conclusions...
International


Les responsables de l’Amical pour le développement du cercle de Goundam (Adcg) rejettent en l’état le projet de redécoupage du territoire. C’était au cours d’une conférence de presse, le mercredi 31 octobre, à la maison des femmes de la commune V.
Les ressortissants du cercle de Goundam ne veulent pas attendre du projet de redécoupage du territoire, du moins pas en l’état. Une banderole affichée dans la  salle indique clairement leur hostilité. « Projet de découpage territorial. Goundam dit non » peut-on lire. Ils demandent l’érection du cercle  dans territorialité en région des grands lacs.
« Nous ne sommes pas partie prenante du redécoupage. S’il y a redécoupage, il faut que Goundam soit érigé en région. Si tel n’est pas le cas nous ne sommes d’accord » a déclaré Alamir Sina Touré, président de  l’Amical pour le développement du cercle de Goundam. Selon lui, la localité répond à tous les critères être érigé en région. Avec plus de cent cinquante mille habitants bien plus que de nombreuses nouvelles régions, le cercle de Goundam a longtemps été le grenier de l’ancienne 6e région (Gao).
Pour Mohamed Ould Sidi Mohamed, député élu à Goundam, la population conteste le projet de redécoupage. L’un de plus vieux cercle du Mali, les potentialités de Goundam lui permettent de devenir une région viable. « Les députés se battront pour que le cercle soit une région », a assuré l’élu de Goundam.
Pour sa part, l’expert Mohamed Fall estime que le découpage est un projet majeur dans un pays. Celui-ci  doit y avoir de  motivations. Il ne doit pas être  fait  pour répondre aux revendications des groupes armés. Loin d’apaiser les tensions, ce  projet, selon lui,  exacerbera  les conflits. Car il  a été initié pour répondre à des enjeux politiques, a poursuivi M. Fall.
 « Ce projet on l’accepte pas. On ne l’acceptera pas. On va se battre avec  tous les moyens pour qu’il ne soit pas appliqué en l’état », a martelé Amadou Abdoulaye Cissé, président de la commission du redécoupage. Il propose l’érection du cercle en région des grands lacs avec huit nouveaux cercles correspondant aux anciens arrondissements.  Pour arriver, il menace d’entreprendre des actions vigoureuses jusqu'à l’aboutissement de leurs doléances.
Les ressortissants de Goundam promettent de participer aux concertations régionales prévues du 13 au 17 novembre. Car « tout ce qui est fait sans vous sera contre vous », affirment-ils.
Le projet de recoupage ampute le cercle de Goundam de six communes nomades. Celles-ci sont rattachés à Léré qui sera érigé en cercle.
Abdrahamane Sissoko

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

L'actu en boucle