mercredi 21 novembre 2018


Le cadre de concertation des  directeurs de publication (CCDP) a organisé, le mardi 30 octobre au centre Aoua Kéita,  une journée de sensibilisation des journalistes sur les grandes réalisations et l’apport du réseau Nyésigiso dans l’économie malienne. C’était. C’était sous l’égide du coordinateur du CCDP Aboubacar Bani Zan.
Fidèle à sa mission, le cadre  de concertation des  directeurs de publication (CCDP) a organisé cette activité pour éclairer la lanterne des journalistes sur l’apport du réseau Nyésigiso dans l’économie malienne. Pour le représentant du maire de la commune III, Cheick Fanta Mady Traoré vise à mieux  connaitre le réseau Nyésigiso, son historique, son apport dans l’économie malienne et dans la lutte contre la pauvreté. Le partenariat Nyésigiso et la CCDP, a-t-il affirmé,  doit être encouragé et renforcé.  
Pour le coordinateur du cadre de concertation des directeurs de Publication, Aboubacar Bany Zan, les systèmes financiers Décentralisés  jouent important dans la mobilisation des ressources locales. Selon lui,  Nyèsigiso  fait partie du cercle très restreint des réseaux de caisse d’épargne et de crédit qui tiennent bon au Mali et dans la sous région ouest africaine. Ces dernière années, poursuit le directeur de publication du journal Caïman de Indé, l’institution a mis sur le marché, pour le bonheur des maliens et de ses sociétaires, de nouveaux produits qui ont véritablement boosté ses réseaux de mobilisation de l’épargne. « Ces actions méritent d’être connues et partagées avec les hommes de presse », a-t-il indiqué.
Selon le coordinateur du CCDP, l’image systèmes financiers Décentralisés divulguées dans les médias ne doit plus prendre le dessus sur les réalisations positives. Pour ce faire, les journalistes membres du CCDP entendent contribuer à donner de la visibilité et de la lisibilité aux grands actes posés, depuis plus de vingt huit ans par Nyésigiso. Le CCDP vient par ce projet contribuer à instituer un cadre d’échange annuel entre les hommes de média et Nyésigiso. Il ne s’agit, selon lui, ni plus ni moins que de briser le mur de la défiance entre les deux entités.
Cette première édition, selon la  directrice par intérim du réseau Nyésigiso, Traoré Mah Djénèba Coulibaly se déroule à un moment où le secteur de la micro finance est secoué comme d’autres par une crise politico sécuritaire. En cinq ans, soit de 2013 à 2018, l’institution a injecté plus de soixante trois milliards dans le refinancement des activités de ses membres. Nyésigiso affichait au 30 septembre deux cent quinze mille soixante  membres, deux vingt cinq dirigeants élus, trois cent deux employés, onze milliards d’encours de crédits, autant de dépôts et quinze milliards d’actifs.  Le réseau Nyésigiso dispose de quatre vingt dix points de services répartis dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Tombouctou et le district de Bamako et à Paris pour accompagner les migrants.
Abdoul Madjid Sanogo

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle