mardi 26 mars 2019
AFFAIRE DBM TV – CANAL+: VOTRE CHAINE PRÉFÉRÉE DBM TV NE SERA PLUS DIFFUSÉE SUR CANAL PLUS À PARTIR DU 19 JUIN 2019

AFFAIRE DBM TV – CANAL+: VOTRE CHAINE PRÉFÉRÉE DBM TV NE SERA PLUS DIFFUSÉE SUR CANAL PLUS À PARTIR DU 19 JUIN 2019

Ils ont pris notre liberté, nos parents, nos enfants et nos ressources. Maintenant, ils veulent spolier notre culture.
Raison sociale d'entreprise: Telecel-Mali fait des millionnaires

Raison sociale d'entreprise: Telecel-Mali fait des millionnaires

Le jeudi 21 mars a pris fin au siège de TelecelMali,la remise de cadeaux aux heureux gagnants de la mega Tombola qui a fait des millionnaires allant aux gagnants de motos Djakarta neuves, des cartes...
 FORUM ECONOMIQUE DES JEUNES ENTREPRENEURS : Le numérique prôné au cœur l’agrobusiness

FORUM ECONOMIQUE DES JEUNES ENTREPRENEURS : Le numérique prôné au cœur l’agrobusiness

Au soir du vendredi 22 mars, l’hôtel Laïco Amitié a abrité la cérémonie d’investiture. Le président Cheik Oumar Soumano entend faire de la digitalisation un créneau de développement du monde...
  Circulation routière: Une journée pour sensibiliser et réduire les accidents de la route

Circulation routière: Une journée pour sensibiliser et réduire les accidents de la route

Le Ministère des Transports, à travers l'Agence Nationale de la Sécurité Routière (ANASER), a célébré ce dimanche la journée dédiée à la courtoisie sur la route. Les activités de cette 8ème édition,...
 Mali: Après le massacre, IBK se rend à Ogossagou

Mali: Après le massacre, IBK se rend à Ogossagou

La désolation est totale à Ogossagou dans le centre du Mali où s’est rendu le président Ibrahim Boubacar Keïta cet après-midi. C’est dans cette localité, près de Bankass, que plus de 130 civils...
Massacre au Mali: dissolution d’une milice de chasseurs, des chefs de l`armée limogés (officiel)

Massacre au Mali: dissolution d’une milice de chasseurs, des chefs de l`armée limogés (officiel)

Le gouvernement malien a annoncé dimanche la dissolution d’un groupe de chasseurs traditionnels dogons accusé d’exactions et le limogeage des principaux chefs de l’armée, au lendemain du massacre de...
COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU DIMANCHE 24 MARS 2019

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU DIMANCHE 24 MARS 2019

  Le Conseil des Ministres s'est réuni en session extraordinaire, le dimanche 24 mars 2019 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA,...
Communiqué du Gouvernement de la république du Mali

Communiqué du Gouvernement de la république du Mali

Dans la matinée du samedi 23 mars 2019, des éléments armés non encore identifiés ont attaqué le village d’Ogossagou, dans le cercle de Bankass, région de Mopti. Cette lâche attaque a fait plus de...
Plus de 100 tués dans l’attaque d’un village peul du centre du Mali

Plus de 100 tués dans l’attaque d’un village peul du centre du Mali

Bamako, 23 mars 2019 (AFP) - L’attaque samedi d’un village peul du centre du Mali par des membres présumés de groupes de chasseurs traditionnels dogons a dépassé les 100 morts, selon un nouveau bilan...
International


Un nouveau front contre le régime d’Ibrahim Boubacar Kéita  sera porté  sur les fonds baptismaux dans les  prochains jours.


Le second mandat du président de la République ne sera pas du tout repos. Quelques semaines après la mise en place du Front pour la sauvegarde de la démocratie, Oumar Mariko du Sadi, Housseini Amion Guindo de la Codem et Moussa Sinko Coulibaly comptent mettre en place une nouvelle plateforme d’alliance contre le régime. La conférence de presse de lancement initialement  prévue le jeudi au Palais des Sports Salamatou Maïga a été reportée au dimanche 21 octobre à la Maison de la presse.
Selon Oumar Mariko, président du parti Sadi et député à l’Assemblée Nationale,  il s’agit de « donner des revendications visibles et lisibles pour le peuple malien et engager le combat sur un autre terrain ». Conscient des difficultés du Mali, l’élu de Kolondieba estime qu’il faut « ramener les Maliens sur les vrais problèmes du pays et montrer du doigt l’incapacité du régime d’Ibrahim Boubacar Kéita ». Il n’est pas exclu, selon Oumar Mariko, que d’autres personnalités ne viennent grossir leur rang.
Le report des élections législatives n’est sans doute pas étranger à  la mise en place de ce front. Car si le parti Sadi et le  mouvement de Moussa Sinko Coulibaly ne se sont pas officiellement prononcés sur la prolongation des mandats des députés, tel n’est pas le cas de la Codem, le parti dirigé par Housseini Amion Guindo. Dans un communiqué, le parti de la quenouille estime que la prolongation du mandat des députés constitue une entorse à la Constitution du Mali. Il affirme « combattre de toutes ses forces cette violation de notre Loi fondamentale ».  Pourtant, Housseini Amion Guindo et son parti ont été un des soutiens du président de la République. Ils l’avaient même soutenu entre les deux tours de la dernière présidentielle.
Le parti Yélèma, la formation dirigée par l’ancien Premier ministre, Moussa Mara s’était également insurgé contre le report des législatives. Et rien n’est pas exclu que d’autres ne le feront pas dans les prochains jours.
Abdrahamane Sissoko

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

L'actu en boucle