mardi 23 octobre 2018


Le lancement officiel du projet de protocole à la charte africaine des Droits de l’homme et des peuples relatif aux droits des personnes handicapées en Afrique s’est déroulé le jeudi 20 Septembre à l’Hôtel de l’Amitié, sous la présidence du ministre de la Solidarité et de l’action humanitaire, Hamadou Konaté.
Après avoir planté le décor de cette cérémonie dont il s’est dit, le porte-parole des communicateurs traditionnels a laissé la parole au maire de la commune II, qui s’est réjoui du choix du lieu de ce lancement. C’est, dira-t-il, un honneur pour lui de rendre un vibrant hommage au président de la République pour cette initiative. « La promotion et la protection de la dignité humaine fait partie des priorités du pays » a-t-il indiqué. Avant de remercier Mme Kany Diallo pour ses actions de plaidoyers en vue de l’épanouissement des personnes en situation délicate. « Les autorités du pays, par ma voix, nous donnent l’assurance de ne ménager aucun effort pour l’accompagnement, l’épanouissement et la protection des personnes en situation délicate » a-t-il ajouté.
Le président de l’association des personnes handicapées, Boubacar Bah, s’est montré très ravi parce que le Mali fait partie du peloton africain pour la défense des droits des personnes handicapées. « Nous avons signé et ratifié la convention depuis 2008. Monsieur le ministre, grâce à vous, nous avons organisé le lancement du plan stratégique africain ici à Bamako. Vous savez qu’une équation est née entre les personnes handicapées suite à la réélection du président IBK. Et cette équation s’appelle ‘’Handicapable’’. Nous ne pouvons que vous souhaiter bon vent » ajouta-t-il.
Pour sa part, la présidente de l’association des personnes de petite taille, Mme Diarra Kady Diallo a apprécié le choix de la journée de l’Achoura pour l’événement et d’indiquer que le Mali, à travers son association, a bénéficié d’une subvention de l’Alliance Africaine pour le handicap. « Ce protocole concerne toutes les catégories de handicaps. C’est ensemble que nous allons mener ce plaidoyer pour le bonheur et le bien-être de chacun de nous. Dans un monde qui compte aujourd’hui plus d’un milliard de personnes handicapées, il est plus important que jamais de faire tomber les barrières qui les empêchent de prendre part à toutes les activités de la société » a-t-elle indiqué. Mme Diarra Kady Diallo a précisé qu’au Mali, les personnes handicapées sont estimées à 15,5% de la population, soit environ 2 247 500 personnes handicapées et que cette frange, assez importante de la société, ne demande qu’à être mise dans ses droits comme tout autre citoyen. « Le Mali est 7ème pays africain et 20ème mondial à ratifier la convention des Nations Unies relative aux Droits des personnes handicapées. Ce remarquable résultat a été atteint grâce aux efforts de vous tous. Allons-y donc, mes frères et sœurs, souscrivons à ce projet et réussissons-le à notre profit et au profit des autres personnes... Petite taille, grande âme », a-t-elle conclu.
C’est le ministre de la Solidarité et de l’action humanitaire, Hamadou Konaté, qui a ensuite procédé au lancement dudit projet. « Notre pays a fait une place, dès les années 1970, aux personnes handicapées. Les associations des personnes handicapées occupent le 1er rang dans toutes les compétitions en Afrique, soyez-en félicités et sachez que vous aurez toujours le soutien de notre pays. Je salue l’Assemblée Nationale, qui a toujours voté à l’unanimité les lois concernant les personnes handicapées au Mali » a-t-il conclu.
Abréhima GNISSAMA (stagiaire)

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle