mardi 11 décembre 2018


Après s’être fait parachuter unilatéralement comme candidat sur la liste de du parti YELEMA aux prochaines élections législatives en commune IV du district de Bamako, l’ex-Premier ministre et président du parti du changement, Moussa Mara est aujourd’hui contesté par les cadres et militants de la section. Ceux-ci lui reprochent le fait de n’être pas passé par les primaires de la section avant de vouloir se porter candidat. Moussa Mara a décidé unilatéralement, nous rapportent nos sources,  devoir être candidat en duo avec l’élu communal Moussa Bagayogo. Il a évoqué l’argument selon lequel en tant qu’ancien Premier ministre, ancien maire de la commune et jouissant d’une certaine popularité, il ne doit pas passer par les primaires du parti avant de se porter candidat. Ce que lui contestent ses amis du parti, qui ne lui ont pas pardonné sa surprenante renonciation à être candidat à la récente présidentielle au profit de Cheick Modibo Diarra. « Nul n’est indispensable et tout le monde doit respecter les textes de notre parti », ont fulminé les membres du comité dirigeant du parti du changement. Ils lui reprochent aussi ses récentes prises de positions critiques contre certains acteurs politiques du pays.
Bruno D S

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle