dimanche 19 mai 2019
Communiqué du conseil des ministres du mercredi, 15 mai 2019

Communiqué du conseil des ministres du mercredi, 15 mai 2019

  Le Conseil des Ministres s'est réuni en session ordinaire, le mercredi, 15 mai 2019 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Docteur Boubou CISSE, Premier ministre,...
 Le père de Maître Gims et Dadju a été enlevé et tabassé... [photo]

Le père de Maître Gims et Dadju a été enlevé et tabassé... [photo]

  Djuna Djanana, artiste congolais vivant en France, et père des célèbres artistes Maïtre Gims et Dadju, a été tabassé, mercredi, à Paris.Pour l’heure, on ignore encore les auteurs de cet acte odieux....
Viol collectif sur la personne d’une aide-ménagère de 15 ans: Le commissariat du 3ème arrondissement appréhende trois présumés violeurs

Viol collectif sur la personne d’une aide-ménagère de 15 ans: Le commissariat du 3ème arrondissement appréhende trois présumés violeurs

Dans la nuit du 30 au 1er mai 2019, N.T, en compagnie de son aide-ménagère, K.T, s’est présentée au commissariat du 3ème Arrondissement. Cette dernière, selon sa patronne, a été victime d’un viol en...
Mfilou: L’homme qui assurait 8 coups à ses copines est mort sur l’une d’elles

Mfilou: L’homme qui assurait 8 coups à ses copines est mort sur l’une d’elles

  L’homme qui assurait jusqu’à 8 coups à ses copines est mort sur l’une d’elles, dans un hôtel, après une soirée bien arrosée.
Un Algérien se fait passer pour un français et enceinte 14 filles en côte d’ivoire !

Un Algérien se fait passer pour un français et enceinte 14 filles en côte d’ivoire !

  De son vrai nom Sofiane Boudjelah, un Algérien de 27 ans qui a vécu en côte d’ivoire pendant 8 ans et dont par simple curiosité, ce dernier a constaté avec pertinence que les jeunes filles...
La liste des membres du nouveau Gouvernement Boubou CISSE

La liste des membres du nouveau Gouvernement Boubou CISSE

1. Premier ministre, Chef du Gouvernement, ministre de l’Economie et des Finances :
GOUVERNEMENT DE BOUBOU CISSÉ : L’URD PRÉFÈRE SES 500 MILLIONS À QUELQUES STRAPONTINS

GOUVERNEMENT DE BOUBOU CISSÉ : L’URD PRÉFÈRE SES 500 MILLIONS À QUELQUES STRAPONTINS

Depuis la nomination du Premier ministre Dr Boubou Cissé le 22 avril dernier, le Mali est sans gouvernement. Raison invoquée : la ferme volonté du président de former un gouvernement de large...
Gouvernement d’union nationale : le Premier ministre et la classe politique malienne signent l’accord politique

Gouvernement d’union nationale : le Premier ministre et la classe politique malienne signent l’accord politique

La primature a servi de cadre ce jeudi 2 mai à la signature de l’Accord politique entre le Premier ministre et les partis politiques, de la majorité et de l’opposition pour former un gouvernement...
 Billet retour d'un Mariage au pays Malinké: La beauté d'une Culture

Billet retour d'un Mariage au pays Malinké: La beauté d'une Culture

Badioké, un village Malinké d'un millier d’âme situé sur le bord du fleuve Bafing à 13 km de Manantali dans la commune rurale de Bamafélé, à plus de 386 km de Bamako à vibrée durant deux jours au...
Railda Matin

Boua Ni Sogoma

Avr 27, 2019


En acceptant de commencer les travaux de réhabilitation et d’entretien de la route nationale N*3 sous la pression de la jeunesse de la ville garnison de Kati, les autorités viennent d’ouvrir une boite à pandore.
« Seule la lutte libère » disait le  président Thomas Sankara du Burkina Faso. A l’image des   touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (Mnla), qui ont  pris des armes contre l’Etat malien pour se faire entendre. Les jeunots de Kati ont effectué le lundi  une descente musclée dans la rue pour exiger la réhabilitation et l’entretien de la route nationale N*3. Stratégie payante.  Les  travaux ont commencé le même jour. De deux choses l’une. Soit les autorités avaient entre les mains tout le dispositif nécessaire pour commencer les travaux de réhabilitation de la voie, soit elles ont été contraintes par les jeunes. Dans l’un ou l’autre cas, les jeunots  ont réussi le tour de force. Ce qui est à saluer. Cependant, ils   ouvrent   en même temps un précédent fâcheux au Mali et présage un lendemain qui déchante.  
Car que dira—t-on le jour où les jeunes de Kayes décident à leur tour de  barricader la route à l’entrée de la ville pour exiger la construction  de la voie Kayes-Bamako et la réhabilitation  de Bamako-Dakar ferroviaire ?   Que feront les autorités quand  les jeunes de Gao bloqueront la route qui mène l’aéroport à l’élite qui se rend dans la ville des Askia avec l’aide de la MINUSMA  jusqu’à la réhabilitation complète de la route Sévaré-Gao dont l’importance n’est plus à démontrer. Et si la jeunesse de Tombouctou où de Sikasso également se révolte ?
En prêtant le flanc, le pouvoir en place  vient de tirer une balle dans le pied. Car en a pas douté, la situation à Kati fera des émules et  n’est pas exclu que d’autres s’en inspireront. Déjà les jeunes de Kolokani ont donné le ton, le mardi. A qui le tour demain ?
Abdrahamane Sissoko

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

L'actu en boucle