mardi 18 juin 2019
Yélèma : une dizaine de cadres claque la porte

Yélèma : une dizaine de cadres claque la porte

  Le parti Yéléma dans la tourmente. Selon des sources concordantes, le secrétaire politique, le secrétaire général adjoint et une dizaine de cadres s’apprêtent à quitter la formation dirigée par...
L’accord d’Alger, Tiebilé Drame à la tête de la diplomatie malienne : La paix à portée de main

L’accord d’Alger, Tiebilé Drame à la tête de la diplomatie malienne : La paix à portée de main

  Le Mali est plus que jamais sur le chemin de la paix. Les raisons l’application de l’accord d’Alger qui suit son petit bonhomme de chemin, surtout l’arrivée à la tête de la diplomatie malienne de...
Sans Tabou: poissons morts, les assurances mensongères

Sans Tabou: poissons morts, les assurances mensongères

  Une semaine après le déluge, les victimes végètent dans leur détresse, leur désarroi, leur désespoir… Comme s’il s’agissait d’une main vengeresse d’Allah, elles sont oubliées à leur sort, dans...
Il a été arrêté par la police pour avoir couché avec sa demi-sœur

Il a été arrêté par la police pour avoir couché avec sa demi-sœur

  Samedi 04 mai 2019 à 12 heures, les éléments de la Brigade de Recherches du 3ème Arrondissement ont mis la main sur Birama (non d’emprunt) pour attentat à la pudeur et enlèvement de sa demi sœur ...
«Je brûle la France»... La droite s'insurge contre le nouveau clip de Nick Conrad, déjà condamné pour «Pendez les blancs» [vidéo]

«Je brûle la France»... La droite s'insurge contre le nouveau clip de Nick Conrad, déjà condamné pour «Pendez les blancs» [vidéo]

  Le rappeur originaire de Seine-Saint-Denis récidive. Après son clip Pendez les Blancs, Nick Conrad est à nouveau au cœur d’une polémique. Dans un clip intitulé Doux pays diffusé ce vendredi sur...
Le Président de la République va le décorer bientôt

Le Président de la République va le décorer bientôt

  Mamoutou Diarra , étudiant à la FLASH , section arabe âgé d’une vingtaine d’année , a sauvé 9 adolescents dans le lit du marigot lors des inondations du 16 mai 2019. Pour reconnaissance de la nation...
Communiqué du conseil des ministres du mercredi, 15 mai 2019

Communiqué du conseil des ministres du mercredi, 15 mai 2019

  Le Conseil des Ministres s'est réuni en session ordinaire, le mercredi, 15 mai 2019 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Docteur Boubou CISSE, Premier ministre,...
 Le père de Maître Gims et Dadju a été enlevé et tabassé... [photo]

Le père de Maître Gims et Dadju a été enlevé et tabassé... [photo]

  Djuna Djanana, artiste congolais vivant en France, et père des célèbres artistes Maïtre Gims et Dadju, a été tabassé, mercredi, à Paris.Pour l’heure, on ignore encore les auteurs de cet acte odieux....
Viol collectif sur la personne d’une aide-ménagère de 15 ans: Le commissariat du 3ème arrondissement appréhende trois présumés violeurs

Viol collectif sur la personne d’une aide-ménagère de 15 ans: Le commissariat du 3ème arrondissement appréhende trois présumés violeurs

Dans la nuit du 30 au 1er mai 2019, N.T, en compagnie de son aide-ménagère, K.T, s’est présentée au commissariat du 3ème Arrondissement. Cette dernière, selon sa patronne, a été victime d’un viol en...
Railda Matin

Boua Ni Sogoma

Avr 27, 2019


Plus de 40 villages et hameaux n’ont pas pu cultiver dans les cercles de Bandiagara, Bankass, Douentza et Koro ? Conséquence la famine est aux portes. C’est pour alerter sur le désastre sécuritaire, humanitaire et surtout le risque de famine dans les cercles de Bandiagara, Bankass, Douentza et de Koro que l’Association Dogon Vision a rencontré la presse, le jeudi 13 septembre à la Maison de la presse.
Le président de cette association, Adaman Djongon, a alerté l’opinion nationale et internationale sur la situation actuelle que vont vivre dans à peu près trois mois les populations de ces cercles sur le plan alimentaire. Il a voulu mobiliser les donateurs et susciter un élan de solidarité envers cette zone auparavant considérée comme le grenier du Mali. C’était en présence des représentants des ambassades de France et d’Allemagne et le député élu à Bankass, Idrissa Allaye Sankaré
A l’entame de ses propos, le président Djongon dira que cela fait déjà deux hivernages successifs que les tensions intercommunautaires, exacerbées par l’intervention de groupes radicaux, sont en train de perturber la production agricole dans les cercles de Bankass, Bandiagara, Douentza et Koro. « Cette situation a fait qu’une dizaine de villages n’ont pas pu cultiver dans ces cercles » a-t-il indiqué. Et de rappeler que dans les cercles de Koro et de Douentza, l’épicentre de cette crise sécuritaire, les besoins des gens se sont accrus depuis juin 2018 et des villages entiers sont assiégés par des mines anti personnelles rendant totalement impossible toute activité agrosylvopastorale.
« Face à cette situation désastreuse, l’association Vison Dogon s’est proposée un plan d’urgence alimentaire nommé Opération Grenier plein (OGP) » a confié le président Djongon. Et de continuer que ce plan d’urgence constitue pour Dogon Vision, la nécessité de la mobilisation de tous pour que ce risque ne se transforme pas en catastrophe humanitaire, qui ferait braquer toutes les caméras du monde sur la misère du pays dogon. « C’est pourquoi, nous avons envisagé une initiative de collecte d’un minimum de 1000 tonnes de céréales pour anticiper la survenance de la famine dans les localités affectées » a-t-il précisé. Et de poursuivre que l’Association compte s’allier avec plusieurs organismes humanitaires pour boucler le stock et entamer l’acheminement des vivres vers les bénéficiaires, d’ici fin décembre prochain.
Le président Djongon n’a pas manqué de mentionner de timides aides d’urgence que font l’Etat et certaines ONG en direction de ces localités, car, dit-il, elles ne peuvent pas couvrir plus de quatre mois. « Or, les localités touchées doivent être soutenues pendant plus de 14 mois, c’est-à-dire jusqu’en octobre 2019 » a-t-il ajouté.
Il faut rappeler que ces 4 cercles du pays dogon comptent 64 communes, dont 46 sont affectées par les cas de déplacements des populations. Et certaines des communes sont presque entièrement vidées de leurs habitants. C’est le cas de Diankabou, Madougou, Bondo.                             
 Lamine BAGAYOGO (stagiaire)

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

L'actu en boucle