mardi 23 octobre 2018


Le Collège Sahélien de Sécurité (CSS) dispose désormais d’un siège flambant neuf sise à Faladié à quelques encablures des Halles Félix Houphouët Boigny de Bamako. La coupure du ruban symbolique a eu lieu le mercredi 12 août  par le ministre de la sécurité et de la protection civile, le général Salif Traoré.
C’est un bâtiment d’un étage composé de bureaux, de salle de réunion, de magasin, de cuisine qui a été mis à la disposition du collège Sahélien de sécurité par le gouvernement du Mali.
Le coordinateur des activités pédagogique, le général Moro Diakité a rappelé les types d’activités délivrées par le CSS. Il s’agit des formations techniques, et  thématiques, des séminaires et des exercices régionaux. En plus de fournir des outils concrets pour renforcer les forces de sécurité dans leur lutte contre toutes  les formes de criminalités, les formations sont aussi destinées à fournir aux  stagiaires les informations nécessaires à une meilleure connaissance de grands phénomènes et d’atteintes à la sécurité. Les séminaires sont destinés à mettre en commun et à partager les connaissances et bonnes pratiques portant sur des thématiques marges, des phénomènes de société et  des sujets communs. Quant aux exercices régionaux, ils servent à mettre en application les connaissances techniques et pratiques acquises dans le cadre des précédentes activités du CSS ou lors de formations et expériences diverses.  
Le  Chef  de la délégation de l’Union Européenne au Mali, M Geza Strammer  a   invité les pays membres du G5 Sahel et la structure elle-même à participer à ses frais de fonctionnement. Une structure comme le CSS ne peut s’inscrire dans la durée, et jouer efficacement son rôle en matière de formations, que si elle rassemble les acteurs de sécurités du G5 Sahel dans leur diversité. L’efficacité es œuvres collectifs dépasse de loin celle des œuvres individuelles, renchérit Maman Sambo Sidikou.  La paix et la sécurité  sont des biens communs. Elles sont l’affaire de tous et constituent de clé de voute de tous développement, a-t-il rappelé.
Après avoir rappelé la volonté ferme du gouvernement malien à soutenir cette structure de formation, de renforcement des capacités des ressources humaines au niveau pays du  G5 Sahel, le ministre Salif Traoré a indiqué que les autorités du Mali  accordent une priorité à toute initiative sécuritaire au Sahel.
La cérémonie a pris fin par la coupure du ruban symbolique et la visite des locaux. Il convient de rappeler que le CSS a préfiguré l’émergence du G5 Sahel, car créé dès 2011  et officiellement lancé en septembre 2012. C’est en février 2017 que son siège a été fixé à Bamako par le conseil des ministres des Etats membres.
Abdrahamane Sissoko

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle