samedi 15 décembre 2018


Les membres du Collectif pour la défense de la République (CDR) ont animé le mardi 11 septembre à la maison de la presse pour annoncer son divorce avec le candidat Soumaïla Cissé. Son porte-parole, Ras Batch Mohamed Youssouf Bathily de son vrai non dit, par respect aux institutions de la République,  vouloir prendre « acte de la victoire du président de la République. » Il a aussi affirmé que le  CDR ne participera pas aux élections législatives tant qu’elles seront organisées par Mohamed AG Erlaf, actuel ministre en charge de l’Administration territoriale. Car avec ce dernier la fraude et le bourrage d’urne sont garanties, a-t-il déclaré.  Par conséquent, il demande le  limogeage du ministre AG Erlaf et la refonte du fichier électoral.  Cependant, il affirme soutenir les recours déposés par les candidats Soumaïla Cissé et Oumar Mariko contre les membres de la Cour Constitutionnelle.
Présent à la conférence de presse, Tiébilé Dramé, le directeur de campagne du candidat Soumaïla Cissé a déclaré comprendre les motivations du CDR. Il affirme qu’il n y’ a aucune négociation entre le « camp de la démocratie » et les camps des autorités de facto du Mali.
Abdrahamane Sissoko

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle