mardi 18 juin 2019
Yélèma : une dizaine de cadres claque la porte

Yélèma : une dizaine de cadres claque la porte

  Le parti Yéléma dans la tourmente. Selon des sources concordantes, le secrétaire politique, le secrétaire général adjoint et une dizaine de cadres s’apprêtent à quitter la formation dirigée par...
L’accord d’Alger, Tiebilé Drame à la tête de la diplomatie malienne : La paix à portée de main

L’accord d’Alger, Tiebilé Drame à la tête de la diplomatie malienne : La paix à portée de main

  Le Mali est plus que jamais sur le chemin de la paix. Les raisons l’application de l’accord d’Alger qui suit son petit bonhomme de chemin, surtout l’arrivée à la tête de la diplomatie malienne de...
Sans Tabou: poissons morts, les assurances mensongères

Sans Tabou: poissons morts, les assurances mensongères

  Une semaine après le déluge, les victimes végètent dans leur détresse, leur désarroi, leur désespoir… Comme s’il s’agissait d’une main vengeresse d’Allah, elles sont oubliées à leur sort, dans...
Il a été arrêté par la police pour avoir couché avec sa demi-sœur

Il a été arrêté par la police pour avoir couché avec sa demi-sœur

  Samedi 04 mai 2019 à 12 heures, les éléments de la Brigade de Recherches du 3ème Arrondissement ont mis la main sur Birama (non d’emprunt) pour attentat à la pudeur et enlèvement de sa demi sœur ...
«Je brûle la France»... La droite s'insurge contre le nouveau clip de Nick Conrad, déjà condamné pour «Pendez les blancs» [vidéo]

«Je brûle la France»... La droite s'insurge contre le nouveau clip de Nick Conrad, déjà condamné pour «Pendez les blancs» [vidéo]

  Le rappeur originaire de Seine-Saint-Denis récidive. Après son clip Pendez les Blancs, Nick Conrad est à nouveau au cœur d’une polémique. Dans un clip intitulé Doux pays diffusé ce vendredi sur...
Le Président de la République va le décorer bientôt

Le Président de la République va le décorer bientôt

  Mamoutou Diarra , étudiant à la FLASH , section arabe âgé d’une vingtaine d’année , a sauvé 9 adolescents dans le lit du marigot lors des inondations du 16 mai 2019. Pour reconnaissance de la nation...
Communiqué du conseil des ministres du mercredi, 15 mai 2019

Communiqué du conseil des ministres du mercredi, 15 mai 2019

  Le Conseil des Ministres s'est réuni en session ordinaire, le mercredi, 15 mai 2019 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Docteur Boubou CISSE, Premier ministre,...
 Le père de Maître Gims et Dadju a été enlevé et tabassé... [photo]

Le père de Maître Gims et Dadju a été enlevé et tabassé... [photo]

  Djuna Djanana, artiste congolais vivant en France, et père des célèbres artistes Maïtre Gims et Dadju, a été tabassé, mercredi, à Paris.Pour l’heure, on ignore encore les auteurs de cet acte odieux....
Viol collectif sur la personne d’une aide-ménagère de 15 ans: Le commissariat du 3ème arrondissement appréhende trois présumés violeurs

Viol collectif sur la personne d’une aide-ménagère de 15 ans: Le commissariat du 3ème arrondissement appréhende trois présumés violeurs

Dans la nuit du 30 au 1er mai 2019, N.T, en compagnie de son aide-ménagère, K.T, s’est présentée au commissariat du 3ème Arrondissement. Cette dernière, selon sa patronne, a été victime d’un viol en...
Railda Matin

Boua Ni Sogoma

Avr 27, 2019

Les milliers de sympathisants  du chef de file de l’opposition ont battu le pavé le samedi 25 à Bamako août pour exiger la « vérité des urnes. » Cela après la proclamation définitive des résultats de l'élection présidentielle par la Cour Constitutionnelle, qui donne IBK gagnant avec plus de 67% des voix.

Leur discours se durcit et leur nombre s’accroit. Les soutiens de Soumaïla Cissé ont de nouveau descendu dans la rue pour dire non à la « fraude électorale », en dépit de l’interdiction de la marche par le gouverneur de Bamako « La prochaine fois nous n’allons pas nous arrêter à la bourse du travail, mais jusqu’à Koulouba (ndlr siège du palais présidentiel) » prévient Diakité Kadidia Fofana, directrice de campagne adjointe du candidat Soumaïla Cissé.   Munies de balaies, des femmes  affirment venir balayer le régime en place. « Au Mali, quand un lieu est sale on se sert du balaie pour le nettoyer » lance une manifestante. Elles assimilent, le pouvoir  à une saleté qu’il faudra l’enlever.
Les différents orateurs qui se sont succédés au pupitre ont tous appelé le peuple à la « résistance. » De leur avis, le vote des maliens a été « spolié. » Et cela est inacceptable, martèlent-ils.  Le représentant du Chérif de Nioro a invité le peuple à lutter contre le régime IBK. « IBK a failli et  n’a pas été élu par le peuple », a-t-il conclu. De la place de la liberté à l’esplanade de la bourse du travail, les manifestants ont scandé des slogans hostiles au pouvoir. Ils estiment que  c’est « Soumaïla Cissé, le président de la République » et affirment se battre jusqu’à l’éclatement de la vérité. Le candidat de l’opposition a lui-même appelé les maliens à une mobilisation pacifique contre la « fraude électorale. »

La marche a été encadré par un impréssionnant dispotif de sécurité. Aucun incident n'a été signalé.


Abdrahamane Sissoko

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

L'actu en boucle