mercredi 26 septembre 2018


Le chef de file de l’opposition et candidat de la coalition pour l’alternance a déclaré le vendredi 17 août devant la face à la presse qu’il rejette  les résultats du second tour publiés par le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Il affirme d’user de  tous les recours nécessaires et légaux que lui offre la constitution pour faire respecter le vote des maliens.
La victoire d’IBK ne passe  pas. Dans un discours au relent martial, Soumaïla Cissé estime, que, si on exclut les résultats issus des bourrages d’urnes avérés dans de nombreux bureaux de vote des zones de l’Office du Niger et de la CMDT, ainsi que les résultats tout simplement fantaisistes dans de très nombreuses localités du Nord du pays, qu’il  sort vainqueur de l’élection présidentielle avec 51,75% des voix contre 48,25% à notre adversaire.
Par conséquent, il rejette  catégoriquement et sans équivoque, les résultats proclamés par le Ministère de l’Administration territoriale.
«  Ils ne sont que : supercherie, mascarade, parodie et mensonges.
Ils ne sont que le fruit pourri d’une fraude honteuse », a-t-il déploré devant ses militants qui scandaient Soumaïla Président.
Convaincu et déterminé, M. Cissé  affirme que sa victoire sera arrachée. « La lutte continue et nous allons résister » a-t-il poursuivi. Le Mali plonge dans l’arbitraire. Face à cela, explique l’ancien ministre de l’Economie,  la résidence est un droit. C’est pourquoi, il ne peut en aucun fermé les yeux sur les résultats provisoires proclamés par le ministère de l'administration et en appelle à la détermination de tout les maliens.
Avant lui, son représentant à la commission de centralisation, Abdrahamane Diarra a expliqué à travers un diapositif les bureaux de vote où, selon lui, il y’a eu bourrages d’urnes. Avant de préciser que  le nombre total  de voix dans certains bureaux s’élèvent entre  600 à 800 votants. Or, poursuit-il, le nombre de votants par bureau ne peux en aucun cas excéder 500 personnes. il a donné à titre  d'exemple les localités de  Manakoro dans le cercle de Bougouni et de Diabaly dans le cercle de Niono. Preuve pour lui qu'il n' y a pas eu bourrages au nord seulement.
A titre de rappel, les résulats proclamé par  ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation ,  le jeudi 16 août,  donne Ibrahim Boubacar Kéita vainqueur de l’élection présidentielle avec plus de 67% des voix.
Abdrahamane Sissoko

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle