mercredi 21 novembre 2018


Le directoire de la plateforme d’Alliance « Ensemble pour le Mali » était face à la presse, le mardi 14 août,  à son quartier général de campagne pour le point sur la situation du second tour de l’élection présidentielle. C’était sous l’égide de Dr Bocari Tréta, directeur de campagne du candidat Ibrahim Boubacar Kéita.
Le président de la République sortant serait réélu, de « manière large et confortable » a déclaré Bocari Tréta sans  davantage de précision. De l’avis du patron des tisserands, il semble qu’Ibrahim Boubacar Kéita se place en première position dans la totalité des régions y compris le district de Bamako.  Toutefois, le président de l’Alliance « EPM » veut garder les pieds sur terre. « Nous attendons avec sérénité les résultats officiels qui devraient être prochainement communiqué par les autorités compétentes » a-t-il affirmé.
Sans citer nommément l’opposition, l’ancien ministre du Développement rural s’est insurgé contre les allégations de fraude qui sont proférées par certains dans l’objectif de discréditer un processus électoral pourtant jugé transparent par tous. Face à cette situation, le président du Rassemblement pour le Mali (ndlr parti au pouvoir), met en garde ceux qui, à travers des annonces « prématurées et démagogues, veulent semer le chaos au Mali. »
Aussi, selon le Dr Bocari Tréta, le gouvernement a porté plainte contre x, pour soustraction et utilisation frauduleuse des bulletins de vote qui avaient été exhibés par le directeur de campagne de l’Union pour la République et la Démocratie (ndlr, principal parti d’opposition) lors d’un point de presse dans la nuit du 11 au 12 août. « Un conseil communal de la formation politique est actuellement au mains de la justice pour répondre de ces actes », a annoncé le patron des tisserands.  Pour terminer, Dr Tréta a appelé au calme et au respect de la loi.
Abdrahamane Sissoko

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle