mercredi 21 novembre 2018


La chef de la mission d’observation de l’Union Européenne était face à la presse le mardi 14 août, dans un hôtel de la place  pour présenter son rapport préliminaire sur le second tour de l’élection présidentielle.
Le scrutin s’est déroulé de manière acceptable. Selon  Cécile Kyenge, les observateurs de la mission déployés dans les différents bureaux de vote n’ont pas constaté des fraudes mais plutôt  des irrégularités procédurales. Toutefois, la mission renouvelle ses appels à la transparence et invite les candidats à contester les résultats dans le cadre de la loi.  Ainsi, le MOE UE souhaite notamment que le ministère de l’administration et de la Décentralisation publie, comme il l’avait fait au premier tour et dès que possible, la liste détaillée des bureaux de vote ou le vote n’a pas pu se tenir. Aussi, la chef de mission recommande la publication de l’intégralité des résultats provisoires bureau de vote par bureau de vote. Cela conformément aux bonnes pratiques électorales.
Par rapport au taux de participation, la députée européenne n’a pas voulu commenter le rapport du pôle d’observation citoyenne du Mali, une organisation de la société civile. Selon celle-ci, le taux de participation s’élève à mois de 23%.
A. Sissoko

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle