lundi 25 mars 2019
Massacre au Mali: dissolution d’une milice de chasseurs, des chefs de l`armée limogés (officiel)

Massacre au Mali: dissolution d’une milice de chasseurs, des chefs de l`armée limogés (officiel)

Le gouvernement malien a annoncé dimanche la dissolution d’un groupe de chasseurs traditionnels dogons accusé d’exactions et le limogeage des principaux chefs de l’armée, au lendemain du massacre de...
COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU DIMANCHE 24 MARS 2019

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU DIMANCHE 24 MARS 2019

  Le Conseil des Ministres s'est réuni en session extraordinaire, le dimanche 24 mars 2019 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA,...
Communiqué du Gouvernement de la république du Mali

Communiqué du Gouvernement de la république du Mali

Dans la matinée du samedi 23 mars 2019, des éléments armés non encore identifiés ont attaqué le village d’Ogossagou, dans le cercle de Bankass, région de Mopti. Cette lâche attaque a fait plus de...
Plus de 100 tués dans l’attaque d’un village peul du centre du Mali

Plus de 100 tués dans l’attaque d’un village peul du centre du Mali

Bamako, 23 mars 2019 (AFP) - L’attaque samedi d’un village peul du centre du Mali par des membres présumés de groupes de chasseurs traditionnels dogons a dépassé les 100 morts, selon un nouveau bilan...
Un autre avion d’Ethiopian Airlines a failli prendre feu à Kinshasa hier

Un autre avion d’Ethiopian Airlines a failli prendre feu à Kinshasa hier

Qu’est-ce qui passe avec les avions de la compagnie Ethiopian Airlines? Les centaines de familles endeuillées n’ont pas encore fini de pleurer les morts du dimanche 10 mars dernier qu’une autre...
Interview du ministre de l’éducation nationale : « Il n’est de l’intérêt de personne que les enfants perdent une année »

Interview du ministre de l’éducation nationale : « Il n’est de l’intérêt de personne que les enfants perdent une année »

Face à la crise qui secoue l’école, ces derniers temps, avec son lot d’arrêts de cours répétés, le ministre de l’Education, Pr. AbinouTémé, connu pour être un enseignant dans l’âme, a fait le point...
Le chanteur congolais Koffi Olomidé condamné à deux ans de prison avec sursis

Le chanteur congolais Koffi Olomidé condamné à deux ans de prison avec sursis

Koffi Olomidé a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour atteintes sexuelles sur mineure de 15 ans. C'est beaucoup moins que les sept ans qui étaient requis lors du procès. Le tribunal a...
KALASH A ÉTÉ ARRÊTÉ À PARIS (VIDÉO)

KALASH A ÉTÉ ARRÊTÉ À PARIS (VIDÉO)

Une vidéo a été postée sur les réseaux sociaux où on voit le rappeur martiniquais Kalash être arrêté par la police en plein Paris dans la nuit de samedi à...
 LA FAMILLE D’ADAMA TRAORÉ RELANCE L’ENQUÊTE AVEC UNE NOUVELLE EXPERTISE

LA FAMILLE D’ADAMA TRAORÉ RELANCE L’ENQUÊTE AVEC UNE NOUVELLE EXPERTISE

La famille d’Adama Traoré, un jeune homme mort après une course-poursuite avec la police en juillet 2016, a fourni à la justice un nouveau rapport d’expertise médicale qui contredit les conclusions...
International

La Cour Constitutionnelle a procédé à son siège le mercredi 8 août à la proclamation définitive des résultats du 1er tour de l’élection présidentielle du 29 juillet. Les neuf sages ont rejeté la quasi-totalité des requêtes de l’opposition et ont légèrement modifié les résultats proclamés par le ministre de l’administration territoriale et de la Décentralisation. C’était sous l’égide de sa présidente Mme Manassa Dagnoko.


Le 2e tour de l’élection présidentielle opposera le président sortant et candidat à sa propre succession,  Ibrahim Boubacar Kéita à Soumaïla Cissé chef de file de l’opposition. C’est qu’en ont décidé les membres de la Cour Constitutionnelle. Dans son arrêt, la Cour Constitutionnelle a déclaré la quasi-totalité des requêtes de l’opposition « irrecevables dans la forme ». Car, elles ont été  déposées hors délai, a estimé les membres de la Cour. Sur la question de sa récusation, la Cour estime que les textes qui régissent ne disposent de la récusation.
C’est ainsi, elle a  procédé à la vérification des bulletins déclarés nuls par l’administration. Sur les 224 064 bulletins nuls, la Cour a validé 1076. Ce qui modifiera légèrement les résultats. Toutefois, cette modification ne changera nullement l’ordre. Elle conforte d’ailleurs le président sortant.
Les résultats proclamés par la Cour Constitutionnelle sont les suivants
IBK : 41,70%
Aliou Diallo : 8,03
Choguelle Kokalla Maïga : 2,16%
Harouna Sankaré : 1,80%
Housseini Amion Guindo : 3,90%
Mamadou Oumar Sidibé : 1,70%
Soumaïla Cissé : 17,78%
Dramane Dembélé : 0,59%
Moussa Sinko Coulibaly :0,95%
Cheick Modibo Diarra : 7,39%
Niankoro Yéah Samaké : 0,52%
Modibo Koné: 2,29%
Daba Diawara: 0,72%
Mamadou Diarra: 1,13%
Mohamed Ali Bathily : 0,55%
Mamadou Traoré : 0,49%
Modibo Sidibé: 1,42%
Hamadoun Touré: 0,54%
Modibo Kadjoké: 0, 95%
Adama Kané: 0,82%
Kalfa Sanogo: 1,22%
Djenèba N’Diaye: 0,32%
Oumar Mariko: 2,33%
Mountaga Tall: 0, 64 %.
La Cour a par ailleurs a ordonné au   trésor public  le  remboursement de  la moitié des cautions payées par les candidats qui ont atteint les 5%. Il s’agit en occurrence d’Ibrahim Boubacar Kéita, Soumaïla Cissé, Aliou Diallo et Cheick Modibo Diarra. Le 2e tour de l’élection aura lieu le dimanche 12 août.

A. Sissoko

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

L'actu en boucle