mardi 23 octobre 2018

 Sur les 23 candidatures déposées pour l’élection présidentielle, la Cour constitutionnelle a, au cours d’une audience tenue à son siège le samedi 30 juin, rejeté les dossiers d’une dizaine de personnes.


 Dr Cheick Modibo Diarra, Mountaga Tall, Choguel Kokalla Maïga, Dr Hamadoun Touré,  Yéa Samak et Harouna Sangaré sont pour le moment recalés par la cour constitutionnelle. Leur candidature a été purement et simplement rejetée l’instance juridictionnelle. Les raisons des rejets sont diverses. Pour certain, il s’agit du non paiement de la caution de vingt cinq millions de FCFA, la non-conformité du nom des conseillers pour d'autres.
Ils  ont 24 heures pour déposer  un recours auprès de la Cour Constitutionnelle. La proclamation de la liste définitive est programmée pour le 4 juillet.


On retrouve tout de même, le président sortant Ibrahim Boubacar Kéita, Soumaïla Cissé, Housseiny Amion Guindo, Modibo Sidibé, Dramane Dembélé, Moussa Sinko Coulibaly, Kalfa Sanogo, Aliou Diallo  et bien d'autres.

La Rédaction

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle