mercredi 15 août 2018


Définir la vision du jeune parti, tester la maturité politique et l’engagement des militants et militantes afin de soutenir les actions du président IBK pour la continuité. C’est du moins ce qu’il faut retenir de la rentrée politique dirigée par l’honorable, Hadi Niangadou  le 19 mai dans la salle de spectacle Sory Bamba de Mopti. Dans une atmosphère conviviale, le président accompagné d’une forte délégation constitué du président des jeunes Kouta Yéhia Touré, du secrétaire politique, Amadou Saye, Harouna Barry , conseiller spécial, du 11e vice président Mahamadou Kamissoko, de la présidente des femmes Traoré Aissétou Cécile Diakité, de la responsable des clubs de soutien, Gogo Diakité ont marqué leurs empreint à cette rentrée politique, c’était en présence des délégués et clubs de soutien mobilisés à travers le pays.
Dans son intervention, le président du parti, l’honorable Hadi Niangadou, ex secrétaire général du CODEM, a souligné « cette rentrée politique est une occasion pour moi de mesurer toute la dimension de votre dévouement et votre engagement politique pour la réussite des objectifs du parti MPM » qui s’articule autour de l'instauration d'une Nouvelle politique qui prend en compte les valeurs sociétales qui nous unis, l'entraide aux couches défavorisées, relever les défis socio économiques et politiques en soutenant la candidature du président IBK aux élections présidentielles 2018. Car il estime "qu'en soutenant IBK c'est le développement du Mali qu'il s'agit" Néanmoins le parti est souverain. Il a exhorté les populations de Mopti a adopté ce parti comme un bébé..
A l’endroit des populations de Mopti, le président a soutenu  ‘’Mali Ko Ye Yèrè Ko Ye’’ que chaque citoyen doit contribuer  au développement  de ce pays qui est la notre, à cet effet, le  « MOUVEMENT POUR LE Mali a désormais son mot à dire dans le débat politique, économique, culturel et sociétal de notre pays, le Mali.  Par rapport à la position du parti sur l’échiquier politique, le président a fait savoir qu’à moins d'un mois d'existence, le MPM vient de rentrer dans la grande cour de la politique malienne à l'instar d'autres formations politiques ».
La réussite de cette rentrée politique du MOUVEMENT POUR LE MALI (M P M) prouve à suffisance la maturité politique des militants a indiqué le président.
Cette rentrée politique a enregistrée la présence des autorités administratives, responsables politiques, religieuses, traditionnelles, et militants de MOPTI. Tout semble croire que le Mouvement Pour le Mali (MPM) a le vent en poupe dans la Venise malienne à Mopti.
Elle a permit d’évaluer les forces et les faiblesses du parti à la vieille de ces élections présidentielles, envisager les voies et moyens afin d’assurer des victoires éclatantes aux prochaines échéances électorales. Pour la circonstance, les délégués venus de l’intérieur du pays, et la diaspora ont été émerveillés par les adhésions massives de plusieurs conseillers venus du parti de la quenouille, la CODEM.
Auparavant, le représentant des familles fondatrices et chefs des Diawando par la voix de Madou Camara ont donné leurs cautions morales et louer les efforts du président du MPM pour les réalisations faites à Mopti dans le domaine des services sociaux de base (châteaux d’eau) etc.
Le président, 1er responsable chargé des jeunes, Kouta Yéhia Touré a exprimé sa satisfaction de la bonne santé de son parti dans la région de Mopti au Mali, pays historique du fier guerrier de Soundiata.et salué les camarades pour leur engagement sans faille à rassembler tous les fils autour des idéaux du MPM. Il a également soutenu « nous avons fait le choix du développement, l’entraide, ensemble nous ferons le Mali de demain ».
Mme Traore Aissetou Cécile Diakité, responsable des femmes MPM a souligné que nous sommes acteurs des actions menées par le président IBK, c’est pour toutes ces raisons nous la soutenons, elle a ainsi invité les militantes a asseoir les bases d’un parti à Mopti. La responsable des clubs de soutien, Mme Dembélé Gogo K Diakité et Amadou ombotimbé ont invité les clubs de soutien à plus de persévérance dans l’atteinte des objectifs.
Il est a rappeler que l’honorable Hadi Niangadou, président du MPM  jouit d’une forte assise politique doublée d’une popularité au regard de son engagement pour le développement du Mali et surtout pour avoir donné des assises solides à la CODEM, principalement, en Commune II. Voilà pourquoi l’homme, en démissionnant de la CODEM, l’honorable NIANGADOU n’est pas parti bras ballant puisqu’il a été rejoint par de nombreux militants au niveau de sa base.

Des ténors du parti depuis 2008 qui ont contribué à son implantation, non seulement au Mali, mais aussi à l’extérieur du pays.
En Commune VI également, Amadou Saye et Harouna Barry (Ancien conseiller à la Présidence de la République) font partie de la vague des démissionnaires.
Si certains ont motivé leur départ par des divergences de points de vue avec le Président du parti ou par le non-respect des principes de fonctionnement du parti, la non-valorisation des ressources humaines du parti, la non-application des décisions régulières des instances du parti, le financement opaque du parti et de ses activités, le manque de sincérité et de considération dans les relations interpersonnelles ; il nous revient également que la plupart des démissionnaires ont déjà posé ses valises au niveau du nouveau Mouvement pour le Mali (Mpm). Ainsi, après le départ sensationnel et surprenant du désormais ex-secrétaire général de la Codem de la commune II, l’Honorable Hadi Niangadou, le parti de la quenouille vient de subir un nouveau coup dur par l’enregistrement d’une nouvelle vague de démissions en son sein.
Touré

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle