dimanche 20 mai 2018
banniere canam_com

La question de la candidature interne à l’Adema continue de faire des vagues. C’est une atmosphère délétère qui prévaut dans la Ruche. Une véritable cacophonie sévit entre les responsables à propos de la candidature du parti à la présidentielle. La jeunesse Adema, dans un communiqué, accuse le Comité exécutif de jouer au flou artistique.
Après la passe d’armes entre le président du parti, Pr. Tiémoko Sangaré, et le secrétaire général, Assarid Ag Imbarcaouane à propos de la candidature interne du parti, la jeunesse Adema, dans un communiqué en date du 28 avril, affirme que le comité directeur maintient un flou total autour de la candidature interne du parti à la présidentielle. En cela, elle tient les dirigeants actuels du parti pour responsables de ce qu’elle voit comme une menace contre les fondements même du parti. Elle soutient également se réserver le droit de tirer toutes les conséquences de cette posture du parti.
En effet, la semaine dernière a été spécialement houleuse au sein de la Ruche. Les abeilles se sont données en spectacle par des correspondances opposées. La divergence est née de l’interprétation des conclusions d’une récente réunion du Comité exécutif. A la suite duquel, dans une correspondance en date du 25 avril 2018 adressée au Pr. Dioncounda Traoré, le président du parti, Pr. Tiémoko Sangaré, indique que « le Comité exécutif de l’Adema-Parti africain pour la solidarité et la justice, à la suite de sa réunion du 19 mars 2018, a lancé l’appel à candidature en prélude à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. A l’issue de cette réunion, la direction du parti a aussi procédé, conformément à l’article 84 du règlement intérieur, à la mise en place d’une commission de dépouillement des dossiers de candidatures à la candidature du parti à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. A l’issue de l’examen de ce rapport déposé par la commission, le Comité exécutif à l’unanimité de ses membres, a validé votre candidature pour être le porte-étendard du parti à l’élection présidentielle de juillet 2018. Par conséquent, par la présente, je vous notifie cette décision de la direction et de l’ensemble de l’Adema/PASJ et voudrais qu’il vous plaise de vous mettre à la disposition du parti pour l’exécution de cette mission. Je puisse vous assurer d’ores et déjà que pour garantir le succès de cette mission à vous confiée, le peuple Adema et l’ensemble des sympathisants du parti sont engagés à faire tous les sacrifices nécessaires. Tout en vous souhaitant bonne réception de la présente, veuillez recevoir camarade, l’expression de ses sentiments militants ».
Contre toute attente, le secrétaire général du parti, Assarid Ag Imbarcaouane, le contredit dans une lettre à lui adressée. Dans sa correspondance, le secrétaire général du parti marque son désaccord par rapport au contenu de la lettre du président qu’il qualifie d’être une lettre sans numéro. « Contrairement à ce que vous  avez écrit, le CE lors de la réunion d’analyse des résultats de dépouillement des dossiers de candidatures a certes validé la candidature du Professeur Dioncounda Traoré pour la phase de choix du candidat mais a retenu la mise en œuvre de cette phase qui comporte : 1) l’écoute du candidat en réunion du Comité exécutif, 2) un vote formel à bulletin secret, 3) la convocation de la conférence nationale d’investiture du candidat. Votre lettre n’est donc acceptable ni dans la forme ni dans le fond. Seul le vote par bulletin secret après l’écoute du candidat peut valider le choix d’un candidat pour la conférence d’investiture. J’invite les membres du Comité exécutif à se prononcer sur la situation grave créée par le premier responsable du parti. Sentiments militants ».
Ainsi, Tiémoko Sangaré se retrouve pris entre deux feux, sa bonne et ses motivations réelles sont mises à l’ordre du jour.
Pendant ce temps, le peuple abeille se trouve dans une confusion totale à quelques trois petits mois de la présidentielle.
Pour sûr, la Ruche est au bord de l’implosion et chacun campe sur ses positions.
A suivre.
Jean JACQUES

Pin It
Faits Divers

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle