dimanche 20 mai 2018
banniere canam_com

Depuis un certain temps, on annonce une grève des commerçants détaillants. Mais, il n’y a pas de feu en la demeure. Car, les grandes organisations de commerçants détaillants ne se reconnaissent pas dans la de grève qui profile à l’horizon.


Comme à l’accoutumée, à la veille de chaque période de grande consommation, tel que le mois de ramadan, des commerçants détaillants montent les enchères. Mais cette année, les deux grands regroupements de commerçants détaillants ont pris leur responsabilité en privilégiant le dialogue. Il s’agit de la Coordination des associations et groupements des commerçants détaillants du Mali (Cagcdm) et du Syndicat national des commerçants détaillants du Mali (Synacodem). Dans un communiqué conjoint déposé à notre rédaction, ces deux regroupements se désolidarisent de ce préavis de grève. « la Coordination des associations et groupements des commerçants détaillants du Mali (Cagcdm) et du Syndicat national des commerçants détaillants du Mali (Synacodem) ont été informé par un soi-disant Collectif des regroupements et associations des commerçants détaillants du Mali du dépôt d’un préavis de grève concernant tous les secteurs du commerce sur le territoire national pour une durée allant du 03 au 04 mai 2018 inclus. La Coordination des associations et groupements des commerçants détaillants du Mali (Cagcdm) et du Syndicat national des commerçants détaillants du Mali (Synacodem), après analyse approfondie de la situation tiennent, a informé les opérateurs économiques sur l’ensemble du territoire national en particulier leurs mandants ainsi que l’opinion nationale et internationale qu’ils n’ont été aucunement associés ni de près, ni de loin à ce préavis». Par conséquent, ils réaffirment leur attachement à l’unité du secteur privé, au dialogue et au partenariat légendaire entre les faitières et les pouvoirs publics pour résoudre toutes les préoccupations du secteur et préserver les acquis. Partant, « la Coordination des associations et groupements des commerçants détaillants du Mali (Cagcdm) et du Syndicat national des commerçants détaillants du Mali (Synacodem) invitent leurs membres et sympathisants à vaguer normalement à leurs affaires les 03 et 04 mai 2018 pour préserver la sérénité et la quiétude de nos laborieuses populations en ce moment précis où notre cher pays traverse des passes difficiles de son histoire multiséculaire», précise ledit communiqué conjoint.
Les vraies raisons de ce préavis de grève
Dans les coulisses, il se murmure que les instigateurs de ce préavis de grève sont les anciens membres de la commission visas qui avait été mise en place par la Ccim afin de faciliter l’acquisition des visas pour les commerçants. Tout étant entré dans l’ordre à ce niveau, confie une source proche du dossier, ladite commission a été dissoute, les indemnités coupées.
Dans le milieu des affaires, on affirme que ce préavis de grève relève plutôt d’un mouvement d’humeur qu’une revendication syndicale. D’ailleurs, précisent d’autres sources, à comparer au Synacodem ou à la Cagcdm, ce Collectif n’est pas représentatif. Il n’est représenté que dans quelques marchés du district de Bamako.
Oumar KONATE   

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle