mercredi 21 novembre 2018

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) s’est déclarée préoccupée par les vives tensions d’origine communautaire qui se sont développées à Gao,

dans le nord du pays, et a salué les appels au calme et les dispositions prises par les autorités locales qui ont permis un apaisement de la situation.

 Dans le cadre de l’application de son mandat, la MINUSMA a dit remplir son rôle en renforçant son appui sécuritaire et ses bons offices.

La Mission a toutefois déclaré être préoccupée par des initiatives « de certains groupes armés qui ont annoncé des intentions contraires aux dispositions établies par la Commission technique de sécurité (CTS) relatives aux mouvements de convois ».

La CTS, présidée par la MINUSMA, et à laquelle siègent les parties signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, a pris certaines mesures sécuritaires comprenant entre autres, l’obligation des groupes armés d’obtenir l’aval de la MINUSMA avant chaque déplacement entre les différentes villes pour les convois de plus de cinq véhicules.

« En faisant fi de cette disposition, qui a fait l’objet d’une correspondance dont ils sont destinataires, les contrevenants engagent leur responsabilité », a déclaré la Mission onusienne.

La MINUSMA, dans son rôle de supervision du cessez-le-feu, a ajouté qu’elle prendrait « toutes les dispositions nécessaires qui vont dans le sens d’une meilleure sécurisation des populations et de leurs biens ». Tout en saluant « l’intention louable de contribuer à l’apaisement de la situation », la MINUSMA a appelé à la raison et demandé à tous de ne pas prendre unilatéralement des initiatives de nature à exacerber les tensions à Gao, comme ailleurs dans le pays.

source:www.un.org

 

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle