vendredi 15 décembre 2017

Le concert mondial des condamnations a été interminable face à la « découverte » de l’horreur de migrants africains réduits et vendus en esclaves en Libye. Dans un dernier appel à l’aide désespéré, l’Union africaine (UA) a demandé un appui pour le rapatriement de ces migrants.

Le Rwanda est le premier pays à avoir concrètement réagi en acceptant de recevoir sur son sol certains migrants ou aider à leur rapatriement.

Le Rwanda, nouvel eldorado des migrants africains ? L'image est peut-être flatteuse mais le petit pays d'Afrique australe est en train de montrer la voie. Au moment où se multiplient les expressions d'indignation et les réactions de condamnations dans les chancelleries africaines face à la tragédie des migrants africains réduits de force en esclavage, le Rwanda vient de répondre favorablement à un appel à l'aide de l'Union africaine (UA) pour leur rapatriement.
Un engagement à recevoir 30.000 migrants bloqués en Libye

Après la suppression des visas pour les ressortissants des pays africains à compter du 1er janvier 2018, le pays de Paul Kagamé s'est engagé auprès de l'instance politique continentale à recevoir 30.000 migrants africains bloqués en Libye. Kigali s'est aussi proposée pour aider l'Union africaine dans le rapatriement de ces migrants dans leur pays d'origine.

Source: Tribune afrique

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle